Interview : qui veut la peau du docteur Lionel Krief ?

L’Affaire Krief  pourrait faire l’objet d’un scénario de film à épisodes tant elle est riche en rebondissements et en ramifications inattendues. Ce médecin français, spécialiste de médecine nucléaire à la réputation mondiale sera, au cours de procédures judiciaires teintées de discriminations antisémites, dépouillé de ses outils de travail et finalement totalement ruiné. Interview de son épouse Rina,  qui lève le voile sur un feuilleton politico-judiciaire qui dure depuis 2008.   

Résumez- nous cette affaire en 3 phrases ?

Rina Krief: Il s’agit d’un brillant médecin nucléaire juif Français, mondialement connu, qui subit encore à ce jour un acharnement judiciaire et administratif hors du commun. Il est  victime de sa réussite. En effet, il était sur le point  d’installer des cyclotrons pour produire et exploiter sous licence une molécule, le PIB, qui aurait permis de dépister la maladie d’Alzheimer avant qu’elle ne se manifeste cliniquement. Ses projets étaient convoités. A noter, que par un colloque organisé par le Dr KRIEF le 24 janvier 2008, réunissant des spécialistes en Psychiatrie, Neurologie, Médecine Générale, Psychologie, Gériatrie dont Florence Woerth (soeur d’Eric Woerth, Ministre du Budget), le Dr KRIEF avait rendu ses projets publics. Le 1 février 2008, Mr Nicolas SARKOZY avait annoncé « le plan ALZHEIMER 2008-2012 ».

Que s’est-il passé ensuite, comment votre époux a été écarté de ses propres projets ?

Les outils de travail du Dr KRIEF  ont été cédés notamment par le mandataire et confirmés par la justice: le Centre de Creil a été cédé par le mandataire au Dr Daneski ex- associée du Dr Krief alors qu’elle n’avait que 24,5% des parts de la société. A noter que le mandataire Me Hazane refuse, malgré une procédure d’incident, de nous communiquer la preuve de la transaction financière de cette cession (nous savons que le Dr Daneski, ex – associée du Dr Krief n’a jamais régularisé cette transaction financière). Quant au centre de Compiègne, il a été cédé à la Société STS sans que le Dr Krief ne bénéficie d’une indemnité de clientèle malgré 23 années de présence. N’ayant plus ses outils, il n’a pas pu poursuivre ses différents projets. Je précise que le mandataire détourne les fonds de la société de mon mari en faveur de la société Cirios, une société totalement étrangère de son mandat, alors qu’il refuse de rémunérer mon mari, notamment  sous prétexte de l’absence de fonds dans la société.

Pourquoi cette affaire ressort au bout de quelques années ?

Différentes presses ont été sollicitées: Le Parisien, Canard Enchaîné, Médiapart, Actualités Juives, Marianne, Israël Actualités, FR3 Picardie, I 24, RADIO J (PARIS)…. resté sans suite. Nous avons eu la chance que Mme Véronique CHEMLA ait eu le courage de mettre au grand jour cette affaire. L’une des chefs rédactrices sollicitée avait exprimé sa crainte en évoquant une affaire d’Etat pour exprimer son refus de publier l’affaire Krief.

Vous évoquez un harcèlement judiciaire à visée antisémite

En effet, à ce jour, nous avons traité environ 113 procédures dont des plaintes pour de graves propos antisémites qui n’ont pas abouti pour une prescription non justifiée ou à une relaxe et même d’un antisémitisme d’État. Un député de l’Oise a répondu aux interrogations de Mme RENNUIT collaboratrice du Dr KRIEF. Selon ce député :  » son seul problème est qu’il n’a pas 22 générations de catholiques dans son patrimoine génétique ». A la réunion du Conseil Régional du 7 septembre 2012, Mr GUINIOT actuel Conseiller Régional du Front National et Mme ROSSIGNOL actuelle Ministre PS de la famille avaient également évoqué l’existence d’antisémitisme et du harcèlement dont le Dr KRIEF était victime, acté par le rapport du Conseil Régional. Récemment, nous avons été informés que les adversaires du Dr KRIEF sont toujours intéressés par ses projets mais qu’ils ne voulaient pas de Juifs. Au cours de notre garde à vue du 21 mars 2011, des propos antisémites ont été proférés par la Police de Compiègne, pourtant les prévenus ont été relaxés suite à une plainte que j’avais déposée notamment pour coups et blessures.

En 2012, une ministre vous a même conseillé « de fuir loin de cette affaire sordide »

Mme Laurence Rossignol, actuelle Ministre de la famille avait effectivement mis en garde le Dr Krief par SMS du 20 septembre 2012 en nous conseillant « une fuite salvatrice pour sauver notre peau », suite au décès brutal et inexpliqué de la collaboratrice de mon mari et donc témoin de premier plan, Mme Rennuit le 3 septembre 2012. Nous avons été contraints d’envoyer nos enfants à l’étranger pour les mettre en sécurité. A noter que son autopsie sollicitée par sa famille, a été refusée par le Procureur de Beauvais.

Qui a tenté de vous aider au cours de toutes ces années ?

Mr Michel GUINIOT

Mr Vantomme Sénateur de l’OISE

Mme Laurence ROSSIGNOL

Mme BREMAR Maire.

Mr ROUTIER INSPECTEUR de L’ARS

Des Médecins confrères du Dr Krief

Mr Joel MERGUI Président du CONSISTOIRE de PARIS qui est intervenu auprès des différents Ministres des deux gouvernements.

Me BUCHINGER Avocat du CONSISTOIRE.

Mr AMAR Vice-Président du CONSISTOIRE.

Me RACHET HAVEL

Me Gilbert COLLARD

Me Nissim DERHY

Mme Véronique CHEMLA

Le Rav Yaakov BITTON de SARCELLES, Directeur de la Communauté Loubavitch.

Mr Joseph RABBA Directeur des Institutions de BETH RIVKA

Famille et Amis

Des personnalités qui souhaitent garder l’anonymat.

Et la communauté juive, a-t-elle été à la hauteur ?

Faisant face à des hommes puissants de ce pays, c’est avec beaucoup de tristesse que je vous fais part de mon extrême inquiétude pour la communauté juive de France car cela fait 5 ans que ma famille subit un lynchage hors du commun par la justice et l’administration, sans que quiconque ait pu mettre un terme à cette injustice majeure.

Quels sont vos recours à présent ?

Deux  procédures sont en cours:

– Prise illégale d’intérêts à l’encontre de Mme DUVAL Directrice de l’Hôpital de COMPIEGNE et Mr VESSELLE, Directeur de la Clinique de COMPIEGNE où Mr Marini, Sénateur-Maire, est cité et où la société STS est impliquée, en instruction depuis avril  2011 au TGI d’Amiens,

– Une assignation déposée le 4 avril 2014 en responsabilité civile à l’encontre du Mandataire Me Hazane de la SCP ANGEL HAZANE.

Je précise que si la justice de ce pays avait traité nos procédures avec autant de rapidité qu’elle a spolié le Dr Krief, le drame que vit ma famille aurait pris fin depuis longtemps.

Propos recueillis par David Sebban

Voir aussi l’article de Véronique Chemla sur le sujet

Affaire Krief : spoliation d’un médecin français Juif

 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Interview : qui veut la peau du docteur Lionel Krief ?

  • 30 juin 2016 à 8:26
    Permalink

    Pourquoi personne n’en parle, c’est quoi cette omerta ?

    Répondre
  • 30 juin 2016 à 8:31
    Permalink

    Omerta sur la spoliation d’un médecin juif français…

    Répondre
  • 30 juin 2016 à 10:57
    Permalink

    Cette affaire n’est pas la première, j’en connait une identique sur l’un des plus grand specialiste de la sterilite a Lyon, qui a ete lui aussi , cassé, alors qu’il était spécialiste des accouchements difficiles, et alors que ces collègues non juifs accumulent les décès de bébés, et n’ont jamais été ennuyés, lui a accumulé, sur des bases mensongères, un nombre incalculable d’attaques jusiciaiees sans fondements , alors qu’aucun décès de bébés ne peut lui être reproché, …Il vit maintenant a l’étranger…. Dommage que ce médecin français, n’est pas fait de même, l’ordre des medecins de nombreuses régions est plus tolérant pour ces membres chretiens ….visiblement. Redire une fois encore que les juifs comme en 1930, n’ont plus rien a faire en europe, devient une banalité…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *