Pour ce professeur israélien, un terroriste est comparable à Tsahal

 

Alon Harel, professeur de droit à l’Université hébraïque de Jérusalem, a comparé l’attentat de Barkan aux opérations de Tsahal visant à contenir le Hamas dans le sud du pays.

Toute honte bue, Alon Harel, professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université hébraïque de Jérusalem, a affirmé que l’attentat perpétré à  Barkan la semaine dernière était similaire aux « massacres » de l’armée israélienne. « C’est sans aucun doute un meurtre de sang-froid », a déclaré Harel sur la page Facebook de la chaine de télévision n°20. « Cela ressemble beaucoup aux meurtres de Tsahal à la frontière sud. Le temps est venu d’arrêter les massacres.  »

Quand l’un des surfeurs a réagi avec étonnement à l’idée qu’un professeur de droit puisse comparer « des terroristes et des soldats défendant des civils », Harel a répondu: « Je ne blâme pas les soldats mais leur gouvernement. »

En réponse à un autre internaute qui s’est opposé à la comparaison, Harel a répondu que « ce meurtre est cruel, mais malheureusement, il y a des assassinats quotidiens par Tsahal d’enfants (palestiniens) sans raisons réelles ».

« La vie sous occupation »

Fin octobre, une conférence qui aura pour thème « La vie sous occupation », aura lieu à l’Université hébraïque de Jérusalem. Harel est l’un des organisateurs. Il convient de noter que l’Université hébraïque se taille la part du lion dans le budget de l’Etat. A l’instar des autres établissements d’enseignement supérieur publics en Israël, la plupart de ses subventions proviennent de fonds publics.

Deux Israéliens ont été tués par balle par un terroriste palestinien dimanche dernier dans une zone industrielle près de  Barkan en Samarie. Une troisième personne, une femme de 54 ans, a également été grièvement blessée par le terroriste toujours en fuite. Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans, mariée et mère d’un bébé, était originaire de la ville de Rosh HaAyin, dans le centre d’Israël. Ziv Hajbi, 35 ans, originaire de Rishon LeZion, près de Tel Aviv était père de trois enfants.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

11 pensées sur “Pour ce professeur israélien, un terroriste est comparable à Tsahal

  • 14 octobre 2018 à 9:40
    Permalink

    il est impensable de comparer les terroristes aux soldats de Tsahal.Les terroristes tuent par férocité et par le but avoué de détruire Israël et son Peuple.A Gaza les soldats repoussent des centaines de milliers de Gazaouis qui se précipitent vers la barrière de sécurité.Imaginez un instant que des barrières soient défoncés et certains palestiniens se faufilent dans les Kiboutz environnants.On n’ose même pas penser les suites www cette attaque.Mr le professeur vous etes serieux dans vos déclarations???

    Répondre
    • 14 octobre 2018 à 7:01
      Permalink

      1) le terrorisme est inacceptable dans son principe, puisqu’il frappe de manière indiscriminée : mais de là à dire que les terroristes, dans le cas des palestiniens -dont je parle ici seulement- « tuent par férocité », c’est excessif.
      2) en ce qui concerne Gaza je crois savoir que même des personnes peu suspectes d’hostilité à Israël ont pu parler d’usage disproportionné de la force. Et c’est sans guillemets que l’on se doit d’utiliser le mot férocité, à propos de snipers qui ont pour consigne d’infirmiser des bipèdes

      Répondre
    • 15 octobre 2018 à 12:23
      Permalink

      Monsieur de grâce, n’essayez même pas de disculper ou de parler a ce genre de personnage. Le besoin de gloriole gooooooooooooooooochiste les fait VOMIR des obscénités sans nom , il n’est malheureusement pas le seul IDIOT utile en Israël..

      Répondre
  • 14 octobre 2018 à 10:14
    Permalink

    Pour Alon Harel, professeur de droit à l’Université hébraïque de Jérusalem son titre le met à l’abri de la misère mais pas de la connerie, pour être politiquement correct

    Répondre
    • 18 octobre 2018 à 10:43
      Permalink

      hélas c’est souvent chez les « intellectuels » que l’on trouve des gauchistes qui agissent contre leur pays, qui viennent grossir les antisémites de tous les pays..qui viennent hurler avec les loups, je pense que ces pseudos intellectuels qui se prennent pour des penseurs, ne soient qu’une malédiction divine …

      Répondre
  • 14 octobre 2018 à 5:23
    Permalink

    Que fait IM TZIRTSOU ? (ortho douteuse).

    Ronen Shoval, leader historique de ce mouvement avait commencé par dénoncer ce qui se passait à l’Université Hébraïque de Jérusalem : exactement ce type de propos immondes et des remises de diplômes à des arabes israéliens qui soutiennent que Tsahal ne viole pas de femmes palestiniennes par pur racisme !

    Ce mouvement donnait de l’espoir aux soldats démobilisés qui donnent trois ans de leurs vies pour le pays tandis que les arabes sont tranquillement en train d’étudier et de manifester contre l’état d’Israël !

    Scandale absolu qui perdure tant que ces vieux cons de l’Université hébraïque de Jérusalem n’aura pas fait le ménage !

    Répondre
  • 14 octobre 2018 à 6:36
    Permalink

    Ce professeur est un fou dangereux. Un traitre à la nation qui mérite d être arrêté… j espère que l on va le faire taire..

    Répondre
    • 15 octobre 2018 à 10:11
      Permalink

      Eliane , le drame est qu’il dit des mensonges discréditants Tsahal.

      Il est justiciable com tt autre citoyen Israélien :

      *. Première sanction immédiate « le licencier de son emploi d’enseignement car il s’avère incohérent et malade du cerveau.

      S’il disait des vérités, même contre son peuple mais qui ne convenaient pas , je ne l’aurai pas sanctionner de cette manière mais lui aurait répondu com il fallait – démocratiquement.

      Répondre
  • 14 octobre 2018 à 6:48
    Permalink

    encore un chlomo sand decidement les universites israeliennes n,embauchent que tares il devrait enseigner a gaza et nous foutre la paix

    Répondre
  • 15 octobre 2018 à 12:17
    Permalink

    QUESTION : dans tout pays normalement démocratique, toute idiotie est permise toute idée si incongrue soit-elle est autorisée, mais si vous touchez a l’état a l’armée ou a la police, cela devient un crime et passible d’emprisonnement (exemple Eric Zeimouret Michel Onfray en France ) , alors pourquoi en Israël êtes vous plus diaboliquement démocratique que toutes les autres démocraties réunis… Alors, les laches gooooooooooochistes « professeurs » ou autres journalistes, se planquent lachement derriere leur TITRE. Pourront-ils dire une seule phrase du genre dans ces terrains, qu’ils veulent nous faire croire DÉFENDRE.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *