Palestine ? Pour Google, le partage d’Israël a déjà eu lieu

A quoi bon entamer un processus de négociations entre Israéliens et Palestiniens ? Google a déjà tranché ! Certains territoires sont définis comme étant palestiniens d’autres sont sous souveraineté israélienne…

Google va plus vite que la musique ! Dimanche 21 janvier, un israélien est parti en ballade dans le désert de Judée. La ballade avec des amis se prolonge et chacun prend des photos. La randonnée s’écoule paisiblement. La bande d’amis s’immortalise à  la Mer Morte, dans les collines du désert, qui sous l’effet de la pluie verdissent en hiver et au printemps.

De retour à la maison et quelques jours plus tard, surprise ! En ouvrant l’application de photos développée par Google, notre randonneur s’aperçoit qu’il a visité à son insu un nouveau pays : la Palestine.

L’application note de manière automatique les endroits où les clichés ont été pris. Ainsi, il découvre, non sans surprise, que la Mer Morte se trouve…en Palestine. Idem pour les monts de Judée, la région entourant la ville de Maalé Adoumim etc. Toutes les photos sont situées en Palestine selon Google.

Dimanche en Palestine

Au-dessus de chaque photo prise ce jour-là, l’inscription (en hébreu) indique : Yom richon be palestine…Dimanche en Palestine.

En partageant une capture d’écran sur les réseaux sociaux, cet israélien plus agacé qu’amusé a commenté ce qu’il considère être un parti-pris de la part de Google.

« Il faudrait prévenir les négociateurs israéliens et Palestiniens, l’Amérique et le reste du monde. Plus besoin de pourparlers entre les deux parties. Terminées les négociations. Google a déjà tranché sur le tracé régional entre Juifs et arabes. Il suffit de suivre l’application photo du moteur de recherche pour savoir où se situera la frontière. Merci Google, quel gain de temps…c’est historique ! Et lamentable de parti-pris » rajoute-t-il dans la foulée

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *