Pagaille généralisée pour l’ouverture de la frontière entre Gaza et l’Egypte

La frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte a été rouverte samedi 18 novembre pour trois jours. Selon des témoignages parus dans la presse palestinienne, le désordre était au rendez-vous.

La frontière s’est entrouverte. L’exploitation du terminal de Rafiah a été rendue possible par une série d’accords entre l’Autorité Palestinienne et le Hamas. L’entente a été atteinte lors d’une réunion entre Yahya al-Sinwar président du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza et Majed Faraj chef des renseignements généraux palestiniens. La marche à suivre est la suivante :  Les Palestiniens désireux de quitter la bande de Gaza le pourront selon des listes établies par le ministère de l’Intérieur du Hamas.

Ils devront se présenter à la salle de sport du district de Khan Yunis où des équipes du ministère de l’Intérieur du Hamas noteront leurs informations personnelles et les dirigeront vers les autobus. Des membres des services de sécurité seront chargés de maintenir l’ordre sur place et le long du passage menant au terminal de Rafah. Les membres des forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne assureront la sécurité au terminal de Rafah et maintiendront l’ordre sur place (quds.net, 17 novembre ; al-Hayat, 19 novembre ; site Internet du ministère de l’Intérieur de la bande de Gaza, 18 novembre 2017).

Désordre et pots-de-vin

Compliqué ! Sur le papier cela semble fonctionner mais dans la réalité, c’est tout autre chose. Du 18 au 20 novembre dernier, pendant les jours d’ouverture du terminal de Rafah, le Hamas et le Fatah ont publié dans leurs médias respectifs,des informations sur le manque d’ordre. Selon les rapports, des résidents ont bloqué les véhicules des employés de l’Autorité Palestinienne, affirmant qu’ils faisaient entrer des proches au détriment des malades et d’autres cas humanitaires (Compte Twitter Palinfo, 10 novembre 2017). Les hommes du Fatah ont de leur côté indiqué que le Hamas avait réclamé des pots-de-vin de la part des voyageurs. Ils ont recueillis des témoignages et les ont publiés. Version contre version. La réconciliation commence mal.

Quant aux égyptiens, ils n’ont pu que constater que la pagaille était…généralisée.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “Pagaille généralisée pour l’ouverture de la frontière entre Gaza et l’Egypte

  • 30 novembre 2017 à 1:51
    Permalink

    J’espère que hamas CONTRE autorité palestinienne /fatah (pour les second se sont, avec deux appellations, exactement les mêmes jusqu’à bar Abbas Ma’hmerd : ils se nomment docteur « autorité palestinienne » pour pleurer ou parler de soit disant paix …et mister « fatah » lorsqu’ils tuent des gens dans leurs propres lits ou a coups de voitures bélier etc…) finira par les voir s’entretuer (si possible en un temps record car Israel, si ça dure, est stupidement capable d’aller leur porter secours)…..De cette guerre intestine je souhaite, en moins de 2 jours, l’extermination totale de l’a.p./fatah et la victoire du hamas avec quelques centaines de milliers de morts…..
    Car si le hamas gagne, Israel aura le droit de leur mettre sur la gueule puisqu’ils sont reconnus comme terroristes par la moitie du monde…..
    Par contre si le fatah/a.p. gagne (que D-ieu nous en préserve), il faudra attendre le 10000 eme obus sans réplique (pauvre Sderot qui prendra encore le maximum) avant de commencer a bouger en Israel lorsqu’enfin le dernier obus s’écrasera sur Tel Aviv ou Cesaree même sans victime ni dégât (car tant que ça bombarde ailleurs en Israel même avec victimes ou dégâts, tout le monde au gouvernement israélien s’en fout)….et en plus notre armée ne bougera qu’en détruisant des bâtiments vides, des tunnels vides et du matériel,….armement et constructions qu’ils récupéreront très vite aussi bien a Gaza qu’en Judee Samarie (cis jordanie pour les spoliateurs de la Terre ancestrale des juifs depuis 3000 ans) en dix fois mieux grâce aux dons internationaux…..
    Donc nous avons en Israel beaucoup plus avantage a ce que le hamas gagne chez les palestiniens : car il vaut mieux avoir le droit de se défendre face a une organisation mondialement reconnue terroriste avec le droit de les tuer librement en laissant les bâtiments, les tunnels et les rampes d’obus intactes (ça servira de musée pour montrer leur barbarie au monde) que l’inverse (si jamais l’ap/fatah gagne) qui impliquera encore l’éternel recommencement de la terreur et de la guerre….

    Répondre
  • 30 novembre 2017 à 2:11
    Permalink

    P.S.: c’est bien de découvrir le visage de David Sebban, grand et incommensurable rédacteur en chef de Coolamnews….mais est-ce lui qui a écrit cet article ???

    S’il s’agit d’un de ses rédacteurs, il serait plus logique de mettre le nom du véritable auteur de ses lignes admirables avec sa photo….plutôt que de le garder dans l’anonymat plus qu’injuste pendant qu’un directeur se prend tous ses lauriers……Je pense que soit TOUTE l’EQUIPE de Coolamnews doit avoir la modestie de rester anonyme avec y compris le Directeur qui montre avant tout le monde cette magnifique vertu, soit on affiche les tètes et les noms de TOUS avec le Directeur……Faire 2 poids 2 mesures chez nous la tète du monde implique que les autres nations du monde font AUSSI 2 poids 2 mesures en jugeant TOUS les Juifs, prestigieux et subalternes, de la même manière pour donner le bon droit a nos ennemis même devant d’ignobles assassinats de Juifs : donc montrons l’exemple en mettant entre nous la même égalité pour que les nations nous accordent le mêmes droits que les autres peuples du monde……

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *