Netanyahou et Bolsonaro s’appellent « mon frère »

D’emblée, à sa descente d’avion sur le tarmac de l’aéroport Ben-Gourion, Jair Bolsonaro a donné le ton de sa visite : « Ani ohev et Israel » ou « j’aime Israël ». Mais de là à ce que les deux hommes s’appellent « mon frère »…

Le président brésilien et le Premier ministre israélien ne lésinent pas sur les formules. « Bonjour Binyamin, mon ami, commandant et parachutiste. Nous avons tant de points communs » lance Bolsonaro à son hôte au cours de leur conférence de presse commune à Jérusalem. Ce n’était qu’un début !

« Jaïr, Yaïr, mon frère, vous portez le nom de mon fils. Vous êtes un ami véritable d’Israël », lui rétorque Netanyahou. La presse israélienne a immédiatement fait remarquer que jamais encore, le Premier ministre israélien n’avait qualifié de « frère », un leader en visite en Israël. C’est en fait Bolsonaro qui avait pris les devants.

Juste après la visite de Netanyahou au Brésil il y a trois mois, le président nouvellement élu, avait eu devant la presse cette phrase à l’adresse de Netanyahou. « En fait, j’ai découvert qu’Israël était un pays frère. Netanyahou parle et agit comme un frère à notre égard ».

Hier en Israël, le président du plus grand pays d’Amérique du sud a repris la formule. Il n’a pas hésité à user et abuser de l’expression « mon frère » en s’adressant à Netanyahou en présence des journalistes. « C’est comme un jeu entre les deux hommes », commente un reporter. « C’est à celui qui dira le plus ‘mon frère’. Moi, je les ai entendu le dire au moins 5 fois en moins d’une heure », s’amuse t-il.

Bolsonaro est-il sincère ?

Bolsonaro est-il sincère dans sa proximité avec le Premier ministre israélien et Israël ? Sans doute que oui. Sa femme fait partie de la puissante communauté évangélique au Brésil. Son fils Eduardo, n’en finit plus de tresser des lauriers « à ce lointain allié, véritable ami et frère proche » (encore !) qu’est Israël.

Et puis sans doute que ses sentiments personnels rejoignent ses intérêts politiques. Lorsque l’on sait que les évangéliques brésiliens représentent désormais un tiers de la population, qu’ils ont voté dans leur grande majorité pour Bolsonaro et qu’ils affichent un soutien sans faille à Israël…la boucle est bouclée.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Netanyahou et Bolsonaro s’appellent « mon frère »

  • Avatar
    2 avril 2019 à 15 h 20 min
    Permalink

    après avoir léché le cul de Trump et celui de Orban, le gueule-de-nazi Netanyahou lèche celui de Bolsonaro :Bibi fric hautain est la honte du genre « humain »

    Répondre
    • Avatar
      2 avril 2019 à 20 h 20 min
      Permalink

      quelle poesie… je ne savais pas que des nazillons consultaient ce site…

      Répondre
      • Avatar
        3 avril 2019 à 11 h 42 min
        Permalink

        ( @au très-sale-juif qui signe « Beni »)

        tu as été bien inspiré, ordure, de choisir Internet pour t’amuser à ça : car si tu t’y étais livré en « grandeur » nature je t’aurais fait passer durablement, le goût de ce genre de plaisanterie

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *