Islande : Un rabbin pour le pays le plus inamical pour les Juifs

 

Il faut avoir la Foi sérieusement chevillée au corps, ou apprécier plus que de raison l’auto-flagellation pour revendiquer le bonheur d’être rabbin dans un pays antisémite depuis toujours sans avoir jamais accueilli un juif !

Des études relativement récentes ont été faites à ce propos, et ont mis à jour « l’exception exceptionnelle » qui confirme la règle comme il se doit : Fritz Nathan, un juif danois, laissa à la postérité le plus haut building d’Islande qu’il fit construire dans les années 1920.

Mais jusqu’au début du 20ème siècle, on ne trouve aucune trace de leur présence par quelque écrit, témoignage ou reste architectural que ce soit

La communauté juive locale compte 50 à 100 membres

En 1939, le Premier Ministre Jonasson s’était même offert le plaisir jubilatoire de déclarer dans un grand élan de lyrisme antisémite : « l’Islande a toujours été un pays de pure race nordique, sans aucune présence juive. ».

A ce jour la communauté compterait selon différentes sources de 50 à 100 personnes mais aucun recensement officiel ne vient corroborer ce nombre.

C’est dans ce contexte pour le moins « délicat » que le mouvement « Chabad Chasidic » trouve opportun d’envoyer Rabbi Avi Feldman, 27 ans, (originaire de Brooklyn) et son épouse Mushky, (née en Suède), s’installer à Reykjavík, la capitale la plus septentrionale du monde.

Le pays le plus inamical pour les juifs

Vérifications faites, le caractère définitivement antisémite de ce pays tellement magnifique par ailleurs ne fait plus aucun doute: Toujours pas la moindre trace de la plus petite des synagogues !

A contrario, l’antisémitisme pur et dur prospère d’années en années, l’abattage rituel des animaux est toujours illégal et la circoncision sur le point d’être mise hors la loi.

C’est en effet le mois dernier que les législateurs de quatre partis politiques islandais ont présenté un projet de loi proposant d’interdire la circoncision non médicale des garçons de moins de 18 ans.

Ce à quoi, notre rabbin, après un court séjour dans son futur fief au mois de décembre dernier, des plus optimistes, s’est flatté (peut-être un peu trop rapidement), de pouvoir faire changer les mentalités ou du moins les inciter à accepter une clause d’exemption pour motif religieux.

Pour le reste, notre couple espère bien réussir à mettre en place un cadre éducatif pour les enfants juifs, une synagogue et un Mikveh, aucun n’existant en Islande, rare pays à n’avoir aucune synagogue dans sa capitale.

A quand la réalisation de tous ces projets ? Les Feldman se proposent de s’installer à Reykjavík pour Pessah.

Souhaitons-leur un grand Mazel Tov !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *