Ille-et-Vilaine. “J’ai été sauvée de la barbarie nazie en Bretagne”

« Je souhaitais qu’elle soit reconnue aux yeux du Monde. » Liliane Brulant, 77 ans, a tout mis en œuvre pour qu’Angèle Breton, qui l’a cachée pendant la Seconde guerre mondiale, soit reconnue Juste parmi les Nations.

Ce mardi soir à Rennes, l’État d’Israël a remis à titre posthume la médaille et le diplôme de Juste parmi les Nations à Angèle Breton. En 1942, cette couturière avait caché chez elle, à Fougères, Liliane Mazuras Brulant, la petite fille juive. Angèle Breton est décédée en 1981. C’est son fils, Raymond-Jean Breton qui l’a représentée pour recevoir la plus haute distinction honorifique civile de l’État d’Israël.Lire la suite sur jforum.fr