BDS voudrait saboter l’action diplomatique d’A. Bin Noun. Vidéo©

Ils se revendiquent du groupe terroriste FPLP, dont ils promènent les étendards,

et le logo même de ce groupuscule inciterait à la dissolution immédiate et sans “coup férir” : “coup pour coup 31”, un tel nom va t-en-guerre conviendrait à un groupe de Red Skin des années 80. Mais l’apologie de la violence en politique doit être réprimée aussi sévèrement qu’y incite la nécessaire dissuasion. C’est le rôle régalien de l’Etat, ni plus ni moins.

Or, il y a sous ce happening, tous les ingrédients moyen-âgeux de la traque au Juif ou à la Juive entré(e) par intrusion dans la ville, et qu’on appelle à brûler avec le Talmoud, les grigris et les sorcières du village… Lire la suite sur jforum.fr