Témoignage : J’ai fait mon Alyah seule, avec mes 4 enfants.

 

J’ai fait mon alya il y a trois ans et demi, seule avec mes 4 enfants. J’ai perdu mon mari il y a 6 ans dans un terrible accident de moto, c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de monter en Israël. Par Laurence Cohen.

D… nous donne des défis et m’a donné une occasion de progresser et de nous élever. On peut toujours se mettre en colère, déprimer ou devenir apathique mais moi j’ai décidé d’accepter et de m’en remettre à Hashem. Ce fut notre Alyah.

Et Il m’a ouvert les portes d’Erez Israël. Avec l’aide de l’Alyah de groupe, je me suis installée à Guivat Schmouel. Alors j’ai dû faire des choix et j’ai accompagné mes enfants vers le chemin qui me semblait le bon. Mes garçons sont entrés en internat à l’école de Kfar Haroe . Mes filles Anaëlle 15 ans et Orlane 13 ans, sont à l’oulpena de Guivat Schmuel.

Après le bac mon aîné est rentré à la Yeshiva du Rav Zini et en est très heureux. Il fait le programme Hesder (Etudes de Thora + armée).

L’incorporation

Âgé de 19,5 ans le moment est arrivé pour lui de rejoindre les rangs de l’armée. Au même moment, son frère âgé de 18 ans a aussi été appelé à l’armée. L’aîné Samuel est rentré dans l’unité des Guivati. Quant à Benjamin, il est rentré dans l’unité des Golani.

Laurence Cohen et ses fils
Laurence Cohen et ses fils

Ils sont donc tous les deux, rentrés à l’armée le dimanche 24 mars, il y a une semaine. Ironie du sort ou pas, le même jour au même endroit, mes garçons s’engageaient pour défendre leur pays avec force et courage.

La veille, la communauté francophone de Guivat Schmuel organisait un chabbat plein pour renforcer les futurs hayalim, depuis vendredi soir, en passant par un kiddouch offert par la synagogue des tunisiens, avec la présence de Naphtali Bennett. Et pour finir, un repas samedi midi, où une centaine de personnes étaient présentes.

Le jour tant attendu et redouté est arrivé. Grand moment d’émotion pour une maman qui voit ses deux garçons partir. Beaucoup de sentiments se bousculent, la fierté, la peur, la séparation mais j’ai entièrement confiance en Hashem et je sais que tout ira bien pour eux, je n’ai absolument aucun doute.

J’encourage tous les olim ou futurs olim à ne pas s’inquiéter sur la question de l’armée, la emouna est une arme infaillible. C’est un sacré challenge que nous relevons et je suis très fière de les encourager à aller le plus loin possible …

Laurence Cohen

3 pensées sur “Témoignage : J’ai fait mon Alyah seule, avec mes 4 enfants.

  • Avatar
    31 mars 2019 à 11 h 57 min
    Permalink

    Volonté ,courage ,sionisme ,énormément de potentiel ,c est une alya exemplaire !

    Répondre
  • Avatar
    1 avril 2019 à 17 h 20 min
    Permalink

    Bravo Madame vous etes un exemple pour nous tous
    Soyez tous benis
    Amennnnnn

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *