Si vous passez par Jérusalem cet été, à voir absolument

Du jamais vu : Partir de fenêtres pour construire un édifice ! Et pas une ou deux douzaines, non, 500 fenêtres pas comme les autres réunies pour vous à Jérusalem.

Fenêtres sur jardin…Un ensemble qui comprenait à l’origine 2000 châssis divers et variés dont 500 forment une structure quasiment irréelle ! Plus de 500  ouvertures/fermetures » récupérées dans des casses, sauvées d’immeubles, de synagogues, d’églises condamnées ou abandonnées : quel symbole !

Que voilà une bien curieuse collection constituée au long de la vie de Yoram Amir, un poète local mort trop tôt d’un cancer en mars dernier qui eut juste le temps de les confier à deux de ses amis, Itamar et Lior Peleg avec pour consigne d’en faire un chef d’œuvre ! Voilà qui est fait !

500 fenêtres pas comme les autres
500 fenêtres pas comme les autres

Un œil ouvert vers l’extérieur

Si l’on peut dire d’une lucarne qu’elle est un œil ouvert vers l’extérieur, on peut imaginer la dimension offerte par 500 de ces fenêtres de toutes époques, de tous styles, de toutes formes, de toutes couleurs, toutes trouvées à Jérusalem.

Ouverte au public depuis le 7 juillet et ce jusqu’à la fin septembre, 24 heures sur 24, l’expo,  « Window Stories » (pour les intimes), la structure, partie intégrante du festival annuel Mekudeshet, se cache au fond du jardin dit du « Cheval » en haut de la rue Ben Yéhuda (face à l’ancien magasin Mashbir) et s’admire de jour comme de nuit.

A ne pas manquer…

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *