Polémique: Des diplomates israéliens au salon du livre en Egypte

Signe que la normalisation avec Israël se déroule au compte-goutte, y compris avec les pays ayants signés un traité de pays avec l’Etat juif, cet article paru dans le journal Al-Quds Al-Arabi*, qui relate la surprise de voir apparaître des visiteurs israélien au salon du livre dans une ville égyptienne.

Traduit d’Al Quds al-Arabi

Une délégation de l’ambassade israélienne en Egypte s’est rendue au Salon du Livre organisée au Caire, suscitant la polémique parmi les Égyptiens. La page Facebook d’ « Israël en Egypte » appartenant à l’ambassade israélienne a posté vendredi plusieurs images des membres de sa délégation lors de leur visite au Salon du Livre dans la ville de Nasr. Et d’écrire : « Le personnel de l’ambassade a exprimé son admiration pour la diversité des livres et l’intérêt des Égyptiens pour la littérature et la lecture, en particulier chez la jeune génération ».

Et d’ajouter : « Le personnel de l’ambassade a rencontré quelques-uns des participants qui leur ont parlé de leur amour et de leur passion pour la littérature et la lecture. De leur côté, les membres de l’ambassade leur ont exprimé l’amour et l’intérêt du peuple israélien pour la littérature égyptienne ».

Pas d’invitation officielle pour les Israéliens

Pour sa part, le chef du comité général du Salon du Livre, Hayssam al-Hajj, a affirmé que les organisateurs n’ont pas adressé d’invitations à l’ambassade israélien ni au personnel de l’ambassade. Les membres de l’ambassade israélienne sont entrés au Salon du Livre en tant que visiteurs ordinaires. Selon lui, les services sécuritaires qui ont été surpris par cette visite ont surveillé le personnel de l’ambassade et ne l’ont pas chassé ». 


*Selon Courrier international, Al Quds al-Arabi «La Jérusalem arabe» est l’un des trois grands quotidiens panarabes édités à Londres. Toutefois, contrairement à ses confrères Al-Hayat et Asharq Al-Awsat, il n’est pas détenu par des capitaux saoudiens.

Il couvre largement la question palestinienne, son rédacteur en chef, Abdelbari Ataouan, étant lui-même un Palestinien exilé à Londres. Avec sa tonalité parfois volontiers virulente, Al-Quds Al-Arabi colle sans doute plus au sentiment de ce qui est convenu d’appeler la «rue arabe» que nombre de ses confrères. Il fut le seul quotidien panarabe à défendre le régime de Saddam Hussein.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *