Au parlement espagnol, Yaïr Lapid porte-drapeau d’Israël

L’ONG Monitor et ACOM, organisation espagnole pro-israélienne, ont présenté mercredi dernier, au parlement espagnol à Madrid, un rapport, réalisé conjointement, mettant en exergue le financement de l’État espagnol en faveur d’organisations non gouvernementales actives dans la diffamation d’Israël.

Présent dans l’hémicycle, Yaïr Lapid, président du parti centriste israélien Yesh Atid a pesé de tout son poids. Il a encouragé ses homologues espagnols à prendre les mesures qui s’imposent pour remédier à un état de fait. Il a démontré que des ONG soutiennent énergiquement les campagnes du BDS (boycott, désinvestissement et sanctions) contre Israël, incitant à la violence et à la promotion de l’antisémitisme, certains groupes ayant également des prétendus liens avec des organisations terroristes.

« Si je suis ici présent, c’est pour porter à la connaissance du leadership espagnol, le fait que le mouvement anti-Israël BDS soutient la terreur et repousse à long terme la paix entre Israéliens et Palestiniens. Nous travaillerons avec nos alliés du gouvernement et de l’opposition pour mettre un terme à ces financements dont la source initiale n’est que le porte-monnaie des contribuables espagnols. »

Olga Deutsch, directrice d’ONG Monitor Europe, a également déclaré : « Depuis des années, nous sonnons l’alerte contre ces processus de financement européens. Nous remercions le député israélien Yaïr Lapid pour sa contribution au dialogue en direction de ses collègues parlementaires espagnols. »

5,1 millions d’euros en 2015

Le rapport indique ainsi que plusieurs niveaux de gouvernance en Espagne financent des ONG politisées, à hauteur de plus de 5,1 millions d’euros en 2015. Le plus grand donateur désigné étant l’Agence de coopération internationale pour le développement (AECID).

Plusieurs bénéficiaires palestiniens de ce financement auraient des liens avec le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP). il s’agit d’ une organisation terroriste désignée comme telle par les États-Unis, l’UE, le Canada et Israël. Le FPLP est impliqué dans des attentats-suicides, des kidnapping, des assassinats et autres violences visant des civils. Une vraie tentacule sachant que ces ONG palestiniennes affiliées au FPLP bénéficient de l’aide d’ONG espagnoles, qui financent également des campagnes BDS.

Pour Olga Deutsch, « Notre intervention en Espagne s’inscrit dans un large processus de débats et de changements politiques en Suisse, au Danemark et en Norvège. Nos partenaires locaux, dont ACOM en Espagne, contribue à ces succès. »

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j'ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l'Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

2 pensées sur “Au parlement espagnol, Yaïr Lapid porte-drapeau d’Israël

  • Avatar
    3 juillet 2017 à 18 h 17 min
    Permalink

    Yaïr Lapid aurait pu interpeller vigoureusement lesDéputés Espagnols pour leur signifier que si si les Espagnols ne se montrent pas solidaires des Juifs, les Arabes revendiqueront la terre d’Espagne et l’Andalousie qu’ils avaient occupée pendant 4 siècles jusqu’à ce que la Reine d’Espagne Isabelle La Catholique les mettent dehors ! en effet, selon le Coran toute terre ayant été occupée par les Arabes devient automatiquement la propriété d’Allah pour toujours !

    Répondre
  • Avatar
    4 juillet 2017 à 2 h 47 min
    Permalink

    Bravo au moins Il agit , pas comme netaniaishu

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *