OCDE: Le rapport sur la cherté de la vie en Israël est à nuancer

Israël, ce pays si jeune, a su en a peine 70 ans se hisser au niveau des plus grandes économies mondiales.

Malgré un récent rapport de l’OCDE citant le pays comme un des plus chers de l’OCDE, il serait nécessaire de contraster quelques détails de ce rapport.

Une  forte augmentation des prix de l’immobilier en Israël depuis 2008

Un récent rapport de l’OCDE sur l’économie israélienne a constaté que le pays présentait à la fois la plus forte hausse des prix de l’immobilier depuis 2008 et un écart croissant avec le niveau de salaire moyen rapporté aux prix de l’immobilier.

Pour palier à cette hausse ininterrompue depuis 10 ans, une initiative visant à réduire le coût du logement est  menée par le ministre des Finances Moshe Kahlon. Ce dernier a annoncé qu’il étendra son plan de logement populaire à bas prix grâce à la construction de 15 000 nouveaux appartements dans des villes de tout le pays, dont un grand nombre sont situées près du pôle financier de Tel Aviv.

Ces 15 000 nouveaux logements viendront renforcer de manière significative un programme qui veut s’attaquer au problème des prix de l’immobilier, qui ont monté en flèche en Israël, en proposant des logements à prix subventionnés.

Des plans de construction dans tout le pays

Un grand nombre de ces logements seront construits dans des villes pouvant être reliées à Tel Aviv, considérée comme le centre économique du pays, par des systèmes de navettes, notamment Yavneh, Rishon Lezion, Rosh Haayin, Herzliya, Beit Shemesh et Ramle. Le plan comprend également des projets dans le nord et dans le sud du pays, notamment à Haïfa, Shlomi, Mitzpe Ramon et Harish.

Selon M.Kahlon, environ 10 000 logements ont d’ores et déjà été vendus dans le cadre de ce programme de logement à bas coût, lancé peu après sa prise de fonction. A la fin de l’année 2017, 10 000 logements supplémentaires devraient être vendus, en plus des 15 000 déjà annoncés.

Alors certes les prix de l’immobilier ont beaucoup augmentés depuis 2008 mais cela veut aussi dire que ceux qui ont achetés se sont considérablement enrichis. C’est aussi le reflet d’un marché dynamique dans un pays jeune encore en construction dans lequel les opportunités sont nombreuses.

La nourriture quant à elle coûte environ un quart de plus que dans le reste des pays de l’OCDE.

Cette étude très sérieuse, omet tout de même de noter les nombreuses initiatives d’entreprises et associations permettant de faire face  à ce constat qu’il convient de nuancer.

Il est vrai que lorsque l’on compare par exemple non par rapport aux autres membres de l’OCDE, mais par rapport à la France à l’état brut, on peut constater que les prix sont supérieurs de 30% en moyenne en Israël pour les produits de première nécessité comme l’huile, les pâtes, le beurre, les fruits, les laitages et le café.

Les produits de grande consommation à 6 NIS

La réalité sur le terrain est moins nette.  Il existe en Israël, une chaîne de supermarché nommée COFIX et SUPER COFIX  créée en 2015 par AVI KATZ. Ces  supermarchés vendent tout à 6NIS (environ 1,40 € ). On peut y trouver les produits cités plus haut : le beurre , les pâtes, les laitages etc…

Il s’agit la de prix bien inférieurs à la France et même à bon nombre des autres pays de l’OCDE. Cette entreprise inédite, à tellement de succès qu’elle se développe maintenant en Russie.

Ce rapport de l’OCDE indique aussi que les voitures en Israël sont plus de 50% plus chères que dans les autres pays de l’organisation. C’est vrai que les voitures sont chères en Israël, bien plus qu’en France.

Dans le prix il y a beaucoup de taxes. Il y a la surement un axe de progrès a mener par le gouvernement israélien. Cela n’a pas empêché le marché  de vendre 98,865 nouveaux véhicules au premier trimestre de 2017, soit 8,9% de plus que lors du trimestre correspondant de l’année dernière.

Une Peugeot 508 à plus de 200.000 €

Nous pourrons peut t’être nous consoler en apprenant que certains pays font bien mieux !! Malgré la libération du marché en 2011, il en coûtera par exemple plus de 200.000 € pour acquérir une Peugeot 508 à Cuba en 2014 ou 82.000 € pour acheter une Peugeot 206.

Dans les 10 pays dont les voitures sont les plus chères nous trouvons la Corée du Nord, le Brésil ou la Grande Bretagne, pas Israël.

Le cadre de notre article ne nous  permet pas de passer en revue l’ensemble des postes de cette étude. Remarquons tout de même que comme d’habitude le diable se cache dans les détails.  Il convient de nuancer les résultats de cette étude qui dans sa globalité est vraie mais dans les détails l’est moins.

Le site américain Numbéo (très gros site de statistiques américain ) recense  Israël à la 17ème place des pays dont le coût de la vie est la plus chère.  !!! Ouf…

Notons tout de même, que le rapport  termine en disant toutefois que les Israéliens étaient les citoyens les plus heureux.

N’est ce pas le plus important.

David Boukhabza

David Boukhabza

CEO de la société CAYA HARMONY CAPITAL. Spécialisé dans la recherche et la sélection d'opportunités d'investissements dans le domaine financier et immobilier. Installé en Israel depuis 2 ans, David Boukhabza s'est toujours fixé comme mission principale de rendre accessible les investissements d'ordinaires destinés aux gros investisseurs.

3 pensées sur “OCDE: Le rapport sur la cherté de la vie en Israël est à nuancer

  • Avatar
    20 août 2017 à 11 h 35 min
    Permalink

    Article dont on comprend pas trop l’objectif …
    l’auteur souhaite il nuancer les difficultés que rencontrent de nombreux olins ?? Peur que l’alyah baisse ? Peur par conséquent d’une baisse des transactions ?

    Répondre
  • Avatar
    20 août 2017 à 16 h 27 min
    Permalink

    Vous pouvez manipuler les chiffres comme vous le voulez, mais la réalité est incontestable, Israël est un des pays less plus cher et les plus inégalitaire de OCDE. La vie de tout les jours en fait foie, à moins que vous ne residiez pas de façon continue en Israël ?

    Répondre
  • Avatar
    21 août 2017 à 6 h 55 min
    Permalink

    Je doute fortement que kahlon fera baisser le prix de l immobilier . Quant aux logements premiers prix je serai curieux sur la qualite des logements , sachant que les constructions dites de luxe , sont deja de tres mauvaises qualite .
    Les terrains ne manquent pas , il faut les liberer , ils sont aux mains de l etat ou organismes para etatiques .
    Un projet met de trop nombreuses annees a se realiser , car l administration est incompetente !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *