Musée de Tel-Aviv: Quand le fils fait un don que son père avait refusé

Lorsque l’argent vient au secours de l’Art…L’argent n’a pas d’odeur, dit-on ? Pas si sûr ! Dans ce cas précis, sans argent, impossible d’entretenir le pavillon Helena Rubinstein du musée de Tel-Aviv, fermé à ce jour. C’est d’ailleurs un premier don de la même Fondation Helena Rubinstein qui en avait permis la construction il y a soixante ans avant que cette source ne tarisse en 2011 et que commence le processus inéluctable du délabrement…

Ces derniers jours, le Musée d’art de Tel Aviv et la municipalité de Tel Aviv ont annoncé que la Fondation de la famille Eyal & Marilyn Ofer avait fait un don de  5 millions de dollars pour rénover, moderniser et redonner vie à cette antenne située sur la place Abima.

Trois années de travaux qui devront rétablir en l’état cette bâtisse d’une superficie de 1 470 mètres carrés, conçue par l’architecte Yaakov Rechter, lauréat du prix Israël et dont le fils, Amnon Rechter a pris la suite en en dirigeant actuellement les travaux dont un café, un bar et un magasin seront ajoutés afin d’attirer un public plus large…

Au cours de la nouvelle inauguration, le maire de Tel Aviv, Mr Ron Huldai, de déclarer: « Je remercie la fondation de la famille Ofer pour son don au musée d’art de Tel Aviv, et je suis heureux qu’un autre atout culturel à Tel Aviv Jaffa – le pavillon Helena Rubinstein pour l’art contemporain – en sorte rajeuni ».

Ce à quoi Eyal Ofer (photo du haut), président de la Fondation de la famille Ofer, de conclure : « C’est un grand honneur pour moi et pour la Fondation de participer à la rénovation du pavillon. J’ajoute que nous sommes ravis de soutenir ce patrimoine au profit du cœur culturel de cette grande ville qu’est Tel-Aviv-Yafo. ».

On prend les mêmes et on recommence !

Pour la petite histoire, il faut dire que … Sammy Ofer, le père de Eyal Ofer, avait annulé un don de 20 millions de NIS au Musée des arts de Tel Aviv en 2006 après qu’il ait, (nul n’est parfait) subordonné ce cadeau au fait d’imposer son nom dans une nouvelle appellation : « Musée d’art Sammy et Aviva Ofer de Tel-Aviv », ce qui n’avait guère été apprécié du conseil municipal de Tel-Aviv et de la direction du musée provoquant une véritable tempête publique.

Sortie d’une annonce publiée à l’époque par « Haaretz » sous le titre « Excusez-nous pour vouloir faire un don », Ofer avait expliqué que, compte tenu de la chasse aux sorcières dirigée contre lui, il avait décidé de reprendre son argent !

Quoi qu’il en soit, (bizarre vous avez dit bizarre) comme c’est curieux de voir ce musée accepter aujourd’hui sans état d’âme le lègue du fils, là-même où autrefois le père en avait décidé autrement…

Source : Publié sur – fr.globes.co.il

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *