Le zoo de Gaza torture sa lionne de 14 mois pour la rendre plus docile

 

Une lionne de 14 mois a été « dégriffée » par un zoo palestinien pour permettre aux visiteurs de « jouer » avec l’animal, suscitant ainsi l’indignation des associations locales et internationales.

Détenir des animaux sauvages dans les enclos des zoos est déjà condamnable, mais les torturer pour les rendre plus dociles avec les visiteurs est innommable. C’est pourtant la décision prise par la direction du zoo de Rafiah près de Gaza.

La victime s’appelle Palestine. C’est une jeune lionne de 14 mois. Afin de permettre aux enfants de lui saisir les pattes à travers le grillage, ses griffes ont été sectionnées.

Le dégriffage de Palestine
Le dégriffage de Palestine

Les gardiens du zoo de Rafah dans la bande de Gaza ont arraché les griffes de Palestine pour offrir aux enfants une expérience interactive, intime et personnelle avec l’animal. Dans une interview à Fox News,  Mohammed Jumaa, 53 ans, propriétaire du zoo déclare toute honte bue : « J’essaie de réduire l’agression de la lionne. Le but est qu’elle puisse être amicale avec les visiteurs. Nous voulons apporter des sourires et du bonheur aux enfants tout en augmentant le nombre de visiteurs dans le parc, qui engendre des dépenses élevées».

Une pratique que l’on peut assimiler à l’amputation des doigts

Des images choquantes montraient un vétérinaire tenant la tête de « Palestine » tout en la dégriffant avec une paire de cisailles. Comme il n’existe pas d’hôpitaux spécialisés pour animaux à Gaza, l’opération s’est déroulée au zoo. Un établissement qui manque d’installations appropriées. Commentant la scène, des vétérinaires affirment que Palestine a été soumise à une « douleur atroce » lorsqu’elle a été dégriffée.

Four Paws, un organisme caritatif pour les animaux, a déclaré au Daily Mail :« Il s’agit d’une pratique que l’on peut assimiler à l’amputation des doigts chez les êtres humains. C’est de la pure barbarie. N’importe quel élève vétérinaire vous le dira ».

Palestine, la jeune lionne de Gaza
Palestine, la jeune lionne de Gaza

« Pour les grands félins, enlever les griffes est une procédure particulièrement vicieuse. Elle provoque des dommages durables. Un comportement naturel, comme prendre de la nourriture ou grimper, est difficilement possible sans les griffes d’un animal. Puisque l’amputation n’a pas été pratiquée dans une clinique vétérinaire, le risque d’infection est élevé. »

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Une pensée sur “Le zoo de Gaza torture sa lionne de 14 mois pour la rendre plus docile

  • Avatar
    19 février 2019 à 8 h 56 min
    Permalink

    QUI SONT LES FAUVES DANS CETTE TRISTE HISTOIRE ?
    LA LIONNE OU CES GAZOUIS IGNARDS

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *