Le Chiffre. 404 Congolais vivent en Israël. Ils ne seront pas expulsés.

 

Un tribunal israélien a temporairement suspendu l’expulsion d’environ 400 personnes de la République démocratique du Congo, à qui le ministère de l’Intérieur israélien avait informé en octobre qu’elles avaient jusqu’au 5 janvier 2019 pour quitter le pays.

Le tribunal de district de Jérusalem a également donné à l’État jusqu’au 17 janvier pour répondre à la requête des groupes de défense des droits de l’homme contre l’expulsion.

Dimanche, une demande de suspension de l’ordre d’expulsion jusqu’à l’examen de la situation humanitaire dans ce pays d’Afrique centrale a été déposée par six groupes de défense des droits de l’homme.Lire la suite sur israelvalley.com