La nouvelle maire de Bet Shemesh :Tapis rouge pour les olim de France

Alors que le gouvernement israélien vient de débloquer de nouveaux moyens pour intégrer les nouveaux immigrants de France, des élus locaux mettent les bouchées doubles pour satisfaire ce public.

Après des villes comme Kfar Saba, Guivat Shmouel (toutes deux près de Tel-Aviv), mais aussi Haifa et Netivot, c’est au tour de la ville de Bet Shemesh d’être sélectionnée par l’Alyah de groupe pour les familles (ADG).

Nouvellement élue à la tête de la municipalité, Aliza Bloch s’est engagée à mettre les bouchées doubles dans les programmes d’intégration des familles qui arriveront cette été dans sa ville. « En tant que maire, je ferai le maximum, pour que vous vous sentiez à votre aise, pour vous intégrer, pour que vous soyez partie prenante de notre communauté », s’engage-t-elle.

Gage de qualité, l’Alyah de groupe est, selon les dires de Daniel Benaïm, le directeur de l’Agence juive à Paris,  » l’une des organisations les plus efficace pour accompagner les familles qui font leur alya en Israël ». Et le résultat est sans appel. Il n’y a quasiment pas de retour ! Le taux de réussite est de 99%, pour les familles qui ont adhéré au projet d’Alyah avec l’ADG.

Une zone stratégique pour l’emploi

Bet Shemesh vient donc se superposer aux villes israéliennes déjà candidates pour l’accueil des familles francophones. Située au centre du pays, à mi chemin entre Tel Aviv et Jérusalem, elle se situe dans une zone stratégique pour l’emploi. « Nous vous offrons ici la possibilité de travailler, d’œuvrer dans le high tech. Nous développons en ce moment des projets touristiques et nous souhaitons réellement que vous y preniez part », souligne la maire.

Contrairement à une Alya effectuée en solo, les familles qui rejoignent l’Alyah de groupe préparent ensemble et en amont leur venue en Israël pendant une année. Elles participent à des séminaires de préparation en France et à un voyage d’étude . Les familles sont ensuite pris en charge dans les villes proposées durant une année supplémentaire. Point d’orgue du réseau ADG, l’éducation et le choix des écoles. Les établissements scolaires israéliens retenus, sont des partenaires actifs du projet.  Cet atterrissage en douceur permet aux olim de  limiter les mauvaises surprises une fois en Israël.

Fort de son succès, l’ADG propose également cette année, une formule spécialement dédiée aux  retraités (en couple). Il s’agit d’une première en la matière  (Cliquez ICI).

L’ADG vous répond au 01 86 96 93 51 (depuis la France).

 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *