La dernière fake news sur l’Eurovision en Israël

Vous avez dit fake news ? Que ne va-t-on pas dire encore à propos d’Israël ? Quels genres de cancans vont-ils encore et encore se propager ?

Quoi qu’elle fasse, dise ou nie, l’Eurovision israélienne est désormais soupçonnée de corruption idéologique pour avoir recruté dans la catégorie des « Rabbins », des rabbins-militaires venus appuyer le candidat représentant israélien de l’Eurovision diffusée depuis Tel-Aviv courant mai prochain. Rendez-vous compte. Un véritable cauchemar pour les antisionistes. Non seulement un rabbin, mais, horreur suprême, issu des rangs de Tsahal !

Ainsi, seront-ils « tous » aux côtés de Koby Merimi… lui-même ancien commandant attaché au Rabbinat militaire ! Sauf qu’il s’agit d’une fake news.

En réalité, seul l’un d’eux, Yossi Mark, 23 ans, né aux États-Unis, chanteur-auteur-compositeur depuis l’âge de 10 ans a récemment servi dans le rabbinat militaire et participé en tant que sous-chef du groupe du chantre de Tsahal, Shay Abramson et sous la baguette du chef d’orchestre Ophir Sobol.

Quant à Ofri 27 ans de Ramat Gan, Lara 26 ans du Kibboutz Dan, Liron 28 ans d’Ovda et Maayan 26 ans de Tel Aviv… Rien à dire de spécial…

Et puis il y a ceux qui sont heureux de venir en Israël

Alors, refusant de faire l’honneur d’une page à tous les ennemis déclarés de ce petit pays mis à mal plus que de raison, (dont les plus virulents du style de la Grande-Bretagne et de la France qui ont organisé moult manifestations pour inviter d’autres pays à refuser comme elles de participer à la compétition uniquement parce qu’elle se tient en Israël), mettons à contrario en exergue ceux qui approuvent et soutiennent l’idée de s’y rendre pour défendre leur chanson.

Tournons-nous plutôt vers la Suède qui n’a pas hésité à présenter les quatre chansons avec lesquelles Israël a déjà remporté l’Eurovision : Toy, Diva, Hallelujah et Aba-nib, chansons interprétées lors de la soirée de pré-sélection dudit concours.

Et puis il y a l’Allemagne, dont les chanteurs sélectionnés pour défendre leurs couleurs n’ont pas manqué de brandir le drapeau israélien avec forces marques d’enthousiasme le soir même de leur prestation.…

Tournons-nous pour finir vers l’idée reçue que « La musique adoucit les mœurs », un constat que l’on voudrait valable pour Israël comme pour tout autre motif !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *