Israël : Là où des chaussures n’en font qu’à leur tête !

 

En Israël tout est possible : Il suffit « d’en vouloir » pour qu’une Université spécialisée dans votre domaine quel qu’il soit, vous ouvre ses portes et vous offre la possibilité d’en sortir diplômé de haut rang ! Ainsi le parcours de Kobi Levi, un fou furieux de la « chaussure » pour femme !

Né à Tel-Aviv avec l’idée fixe que toute « godasse » peut devenir un objet d’art au même titre qu’un tableau ou une sculpture, jeune enfant il créé ses premiers modèles dans des morceaux de carton et termine son cursus en 2001 diplômé de l’Académie des arts et du design Bezalel de Jérusalem.

Là où de simples « pompes » deviennent de véritables œuvres d’art ! La chaussure, pour Kobi Levi a toujours été une véritable obsession. Il en rêve la nuit. Dès le petit jour le voilà parti à la découverte de nouvelles conceptions de fabrication.

Même pendant ses heures de loisirs, il créé encore et encore, sur un mode résolument « designer », explique-t-il, des chaussures uniques et innovantes, qui défient les définitions standard de l’art et de la mode.

En avril 2010 il télécharge ses créations sur un blog et peu à peu les réactions affluent du monde entier. Sa boîte aux lettres électronique s’emplit alors de milliers de demandes pour savoir où acheter ces fameuses chaussures à l’instar de « Lady Gaga » qui avait montré l’exemple et utilisé le design Double Boot dans son clip « Born this Way ».

Des chaussures faites pour tout sauf respecter le confort des pieds !

En juillet 2011, il ouvre une boutique-studio à Tel Aviv et commence à proposer ses créations originales à la vente, mettant en exergue son mode de réflexions : « Lorsque je me plonge dans la création d’un nouveau modèle, je suis entièrement pris par ce que je considère comme une œuvre d’art.

Mes créations associent avec bonheur l’essence des objets du quotidien à la forme des chaussures et ce processus est passionnant, particulièrement stimulant, les techniques utilisées intelligentes, sophistiquées et harmonieuses à souhait ! Sexy, amusantes et plus encore si affinités, mes chaussures sont fabriquées à la main en éditions limitées et exclusives.

De l’art, encore de l’art, toujours de l’art que cette chaussure vraiment révolutionnaire ! Et quoi de mieux, si besoin était de le prouver, qu’un passage dans un musée ? Voilà qui est fait !  Exposées depuis le jeudi 7 mars 2019 au musée Rishon LeZion, Kobi Levy y présente ses « folles chaussures ».

Une exposition fascinante si l’on en croit les critiques, toutes fort élogieuses…Et notre « artiste » qui n’en est pas moins bon commerçant de conclure : « Madame, sachez que lorsque vous achetez une paire de mes chaussures, la livraison en est gratuite où que vous soyez, dans le monde entier »

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *