Dôme de Fer contre les intercepteurs laser de missiles?©

L’armée israélienne n’a pas assez de batteries antimissiles Dôme de Fer pour couvrir Gaza et les fronts nord. Le système serait encore plus étiré et sollicité si le centre d’Israël était attaqué.

Lors de deux tirs de barrages, les 20 et 27 juin, le Hamas a lancé jusqu’à 100 obus de mortier tirés de la bande de Gaza contre des villes et des villages israéliens. Des alertes ponctuelles ont envoyé des civils dans les abris à temps pour éviter les pertes. Mais il était devenu évident que le sud manquait de batteries dôme de fer pour éviter de lourdes salves de roquettes, car la majeure partie était déployée le long de la frontière nord d’Israël où les tensions guerrière augmentent. Cette lacune deviendrait critique si le centre d’Israël subissait une attaque de missiles. Cette éventualité se rapproche, du fait que le Hezbollah et les milices chiites irakiennes, sous le commandement des Gardiens de la Révolution iranienne, deviennent un élément important de l’assaut syrien soutenu par la Russie, qui avance dans la province de Daraa.Lire la suite sur jforum.fr