Le premier jardin thérapeutique d’Israël pour femmes post-partum

Le premier jardin thérapeutique d’Israël pour femmes post-partum vient d’être inauguré avec le faste qu’il mérite.

Toutes les figures responsables à un titre ou un autre de cette réalisation, ont tenu à répondre présent et pour commencer l’équipe médicale du Centre Médical Hillel Yaffe, soutenue financièrement par le KKL et le JNF Hollande.

La cérémonie d’inauguration du jardin a donc eu lieu le 18 juin 2018, en présence du professeur Moshe Kon, de Mr Freddie Rosenberg, tous deux du JNF Hollande, de nombreux représentants du KKL-JNF Israël, accompagnés de membres de la direction et du personnel appartenant à la maternité du Centre médical.

Me Karine Bolton Laor, directrice des relations internationales KKL-JNF, a tenu à rappeler combien « la naissance d’un enfant était ressentie la plupart du temps comme « l’Evènement » par excellence dont les nouvelles mères devaient se remettre en douceur, sans précipitation.

Ainsi explique-t-elle, ces jardins pourront leur offrir un espace fait tout exprès pour permettre de tisser ces premiers liens essentiels à toute future-bonne-relation-mère-progéniture, un lieu plus que bénéfique pour tout rétablissement tant physique que mental.

Le Dr Mickey Dudkiewicz, directeur du Centre médical Hillel Yaffe, a remercié JNF Holland pour sa généreuse contribution et KKL-JNF pour sa participation à l’établissement du jardin. « Nous sommes persuadés que la nature joue un rôle très important dans le processus de rétablissement de nos patientes », a-t-il déclaré, et que cet endroit agira tel un « poumon vert » nécessaire à la bonne santé du public que nous traitons

Tant de gens à savoir de quoi ils parlent !

« Depuis des lustres, chaque année, nous participons à hauteur de plus de six millions de shekels à la réalisation de projets israéliens dans les domaines de l’eau, de l’agriculture et de l’environnement, en particulier dans la région d’Arava.

L’idée de créer un lieu spécial, un jardin thérapeutique dédié aux femmes post-partum nous a paru opportun. Nous avons alors pris la décision de lui octroyer une enveloppe de 1,5 million de shekels pour que les femmes qui accouchent puissent jouir d’un endroit calme et relaxant. »

Le président mondial du KKL-JNF, Daniel Atar, bien involontairement absent de déclarer par courriel : « Je vois dans ce jardin non pas l’image d’une donation, mais bien plutôt celle d’une nouvelle prise de responsabilité, une espèce de mission sans fin, un défi à relever tous les jours »

« Je me sens privilégié que l’organisation que je dirige ait pris part à ce travail communautaire, a déclaré à son tour Mr Zvika Kanonich, l’architecte responsable de cet espace intime et protecteur créé tout exprès pour la récupération et le repos de la maman.

Le design choisi intentionnellement comprend divers éléments qui se combinent pour créer une atmosphère particulière à la vue, au toucher, en fait combiner tous les sens. Un exemple ? Le jardin comprend un sentier de galets qui permet un massage de réflexologie pour des plantes de pieds trop souvent enflées…

Après les discours et marques de bienvenue habituelles, les participants ont planté un arbre comme de coutume, symbole de santé et renouveau. En retour ils ont alors reçu la photo du châtaignier qu’Anne Frank voyait du grenier dans lequel elle vécut un temps cachée, dont elle parla dans son célébrissime journal… Avant que d’être déportée et assassinée par les nazis…

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *