Bras de fer inédit entre Londres et Ramallah à propos d’Israël

Le 2 novembre 2017 marquera le 100ème anniversaire de la Déclaration Balfour. La Grande-Bretagne a prévu une cérémonie avec la participation de hauts responsables israéliens. L’Autorité Palestinienne a l’intention de marquer la journée avec une série de manifestations à l’échelle mondiale. Les Palestiniens ont critiqué la Grande-Bretagne et ont menacé d’intenter des poursuites contre elle.

La Première ministre britannique Theresa May ne s’est pas laissée impressionner pour autant. Elle a redit ce mercredi devant le Parlement qu’elle est « fière de la contribution de la Grande-Bretagne à la création de l’Etat d’Israël » et que son pays « commémorera avec fierté le centenaire de la Déclaration Balfour ».

Une réaction claire qui est une fin de non-recevoir face aux pressions de l’Autorité Palestinienne. Dans le même temps, May se démarque du leader travailliste Jeremy Corbyn qui a refusé de se rendre à la cérémonie, malgré l’invitation lancée par Jonathan Goldstein, président du Jewish Leadership Council.

La grogne palestinienne

Des dizaines de Palestiniens ont organisé une manifestation en face du Centre culturel britannique de Ramallah, initiée par des éléments islamistes et nationalistes. Ils ont demandé à la Grande-Bretagne de s’excuser pour la déclaration Balfour et d’annuler la cérémonie prévue pour son 100ème anniversaire. La Campagne de Solidarité Palestinienne devrait organiser un défilé à Londres le 4 novembre 2017 en présence de Mustafa Barghouti et de Manuel Hassassian, le représentant palestinien en Grande-Bretagne.

Ci-après certaines des déclarations :

Riyad al-Maliki, le ministre des affaires étrangères de l’Autorité Palestinienne, a menacé que si l’Angleterre continuait ses préparatifs en vue du 100ème anniversaire de la Déclaration Balfour, la direction palestinienne prendrait des mesures juridiques, conformément aux instructions de Mahmoud Abbas. Il a affirmé que des préparatifs étaient en cours pour intenter une action en justice contre la Grande-Bretagne, y compris demander que la Grande-Bretagne rétablisse les droits du peuple palestinien et corrige son « erreur historique ».

Zakaria al-Agha, membre du comité exécutif de l’OLP et chef de son département des affaires des réfugiés, a affirmé que la Grande-Bretagne doit s’excuser pour la déclaration Balfour et ne pas organiser de cérémonies en son honneur. Il a affirmé que des poursuites contre le pays allaient être lancées devant des tribunaux internationaux. Il a ajouté que la Grande-Bretagne doit présenter ses excuses au peuple palestinien, reconnaitre le fait que la Déclaration Balfour était une erreur historique et annoncer sa reconnaissance de l’État palestinien.

Expier la déclaration Balfour

Ahmed Majdalani, membre du comité exécutif de l’OLP, a affirmé que la Grande-Bretagne doit satisfaire trois exigences pour « expier » la déclaration Balfour : s’excuser auprès des Palestiniens pour la Nakba [catastrophe] résultant de la Déclaration Balfour ; payer des réparations aux réfugiés et reconnaître l’État palestinien. Il a affirmé que la direction palestinienne agit au niveau juridique pour intenter une action contre le gouvernement britannique.

Shawan Jabarin, directeur d’al-Haq, a affirmé qu’une équipe d’avocats palestiniens débattaient de l’opportunité une lancer la procédure dans le système juridique britannique sur le mandat britannique et non pas la Déclaration Balfour. Il a ajouté qu’une position serait présentée par une équipe internationale de juristes sur la réussite possible d’une telle combinaison. L’avis, a-t-il affirmé, sera transmis à la direction palestinienne pour examen. Il a affirmé qu’une telle mesure doit être soutenue et accompagnée d’une vaste campagne médiatique.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

9 pensées sur “Bras de fer inédit entre Londres et Ramallah à propos d’Israël

  • Avatar
    27 octobre 2017 à 12 h 07 min
    Permalink

    Ces bouffonneries vont s’arrêter ou et quand?Rassurez moi c’est du bruit médiatique de la part de L’A.P;

    Répondre
  • Avatar
    27 octobre 2017 à 12 h 09 min
    Permalink

    Il est je pense inimaginable de régler des différents politiques par voie judiciaire et de vouloir réécrire l’Histoire 100 ans après par des assignations devant un tribunal quelqu’il soit.

    Répondre
  • Avatar
    27 octobre 2017 à 12 h 12 min
    Permalink

    A ce moment là Israel pourrait et devrait porter plainte contre Rome qui a détruit le temple et donnée comme nom au Royaume de Judée et a la Samarie ! PALESTINE ! Imaginant que l’Amérique se permette de changer les noms de l’Iraq ou de la Syrie ! Imaginant ?

    Répondre
  • Avatar
    27 octobre 2017 à 17 h 15 min
    Permalink

    Ces pauvres hères que sont ces philistins ne se rendent pas compte de leur absurdité !! Ils ne connaissent pas un seul brin de l’HISTOIRE de cette région!
    OUI , on sait , ils ont vécu là depuis la création du Monde …; ils vont le prouver devant un Tribunal international … : allez, on les attend !!!

    Répondre
  • Avatar
    27 octobre 2017 à 21 h 27 min
    Permalink

    Ils devaient porter plainte il y a 100 ans ,mais l’invention des palestiniens ne date que de 1967 et préparée pendant la 2ième guerre mondiale par Hitler et le 1ier a se dire palestinien le boucher d’Hebron , Al Husseini qui a servit dans la waffen ss à Berlin en 1942 et charger de tuer les Juifs de Palestine ; et de devenir le successeur du nazisme pour continuer la Shoas . Abbas ,1ier Ministre d’un pays imaginaire son mandat de clown est terminé depuis bien longtemps . C’est pour cela que l’origine de cette invention n’est pas révélée . Et c’est la France qui sauva Al Husseini pour qu’il échappe au procès de Nurenberg .

    Répondre
  • Avatar
    28 octobre 2017 à 11 h 54 min
    Permalink

    14 siècles de mensonge, incapable de créer ou d’inventer quoique ce soit et mendiants à vie.

    Répondre
  • Avatar
    29 octobre 2017 à 13 h 13 min
    Permalink

    HAHAHA!!! Continuez pauvres crétins, vous m’amusez à vous comporter comme des débiles que vous êtes

    Répondre
  • Avatar
    29 octobre 2017 à 18 h 06 min
    Permalink

    Ils sont rafraîchissants de connerie ces palos

    Répondre
  • Avatar
    6 novembre 2017 à 1 h 03 min
    Permalink

    Et Thérésa MAY qui s’y met aussi avec son Etat Palestinien !!! Ils l’ont eu leur ETAT , les dits « palestiniens » c’est la Jordanie qui devrait s’appeler Palestine ! car ils ont eu 75% du Pays du Peuple Hébreu qui a été nommé « Palestine par l’envahisseur Romain ! Et voilà MAY qui se met à déraper aussi !!
    ISRAEL , dépêchez-vous de construire , prenez place dans votre pays, ne laissez plus jamais les usurpateurs vous bousculer !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *