Autorisé à publication : Ce que le contre-terrorisme mondial doit à Israël

L’information a été confirmée officiellement, même si en coulisse, tous la connaissait déjà. Devant la recrudescence des attentats dans le monde, le gouvernement israélien a modifié son approche concernant la collecte et la diffusion de renseignements sensibles.

Jusqu’à présent, lorsqu’une information liée à un risque d’attentat imminent parvenait aux agents israéliens du contre-terrorisme, le renseignement en question prenait la route du Mossad. L’agence israélienne décidait ensuite si elle partageait la nouvelle avec ses meilleurs alliés. C’est ainsi que procèdent toutes les agences dans le monde.

Le Mossad était notamment partageur lorsque la menace concernait les communautés juives ou des cibles directement israéliennes. Mais depuis l’attentat contre Charlie Hebdo et l’Hypercacher à Paris, le renseignement israélien a modifié son mode opératoire.

De nouveaux budgets ont été alloués pour la collecte de renseignements liés à la terreur dans le monde. Lorsqu’une information tombe, elle est désormais distribuée et recoupée avec différents services amis, disséminés sur les 5 continents.

Le savoir-faire israélien suscite de nouvelles amitiés

Le chef d’Etat-major israélien Aviv Kochavi a confirmé devant la presse spécialisée que de très nombreux attentats ont pu être déjoués dans le monde grâce aux renseignements fournis par Israël. « Nous sommes aux premières loges ici et nos réseaux sont anciens au Moyen-Orient. Notre capacité à infiltrer les rangs de l’ennemi ne sont plus à démontrer. Parfois nous connaissons les décisions de chefs terroristes avant même qu’ils ne transmettent leurs ordres. »

Kohavi confirme dans la foulée ce que des diplomates avaient laissés entendre avant lui : le savoir-faire israélien en la matière suscite bien des intérêts. Devant la menace permanente d’attentats, de grandes chancelleries très condescendantes à l’égard d’Israël par le passé, demandent à entrer dans le cercle des initiés.

Au grand dam de l’Autorité palestinienne. Car les nouvelles règles du jeu mondial ont défini de nouvelles priorités : Le terrorisme permanent est plus troublant pour les pays européens que le conflit israélo-palestinien.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Autorisé à publication : Ce que le contre-terrorisme mondial doit à Israël

  • Avatar
    19 octobre 2019 à 22 h 39 min
    Permalink

    «  » »Parfois, nous connaissons les décisions des chefs terroristes avant même qu’ils transmettent leurs ordres » » » En disant cela, vous mettez en danger, ces personnes, ces personnes précieuse dans le renseignement….!! Ne pas mettre cette phrase le texte sera le même et protégera les taupes…… !!.Un point de vue………..!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *