Antisémitisme musulman : Chevènement navigue en eaux troubles

 

Coincé entre l’annonce d’une « réunion mercredi à Matignon avec Edouard Philippe » et l’explication du pourquoi « Geneviève de Fontenay n’apparaîtra plus aux cotés de Philippot », un article s’insinue l’air faussement bonasse et titre : « Jean Pierre Chevènement juge « dangereux de montrer du doigt un « nouvel antisémitisme musulman » !!

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l’Intérieur, il n’y a pas si longtemps encore, exemple type de « l’intellectuel » jacobin-anticatholique, tourne bride. Après avoir vanter les mérites inégalés d’une « Laïcité pure et dure », il exige d’elle un « assouplissement » pour… Les mahométans ! (Et seuls ceux-ci puisque seuls cités).

Une déclaration recueillie et publiée hier 24 avril sur le net par un organe se référant de l’Assemblée Nationale, j’ai nommé L C P, « une chaîne parlementaire, politique et citoyenne qui varie les écritures pour décrypter et analyser au quotidien l’actualité parlementaire et politique ». (sic).

Monsieur Chevènement donne ainsi réponse au journal Le Parisien qui a appelé ces derniers jours à manifester contre un antisémitisme renaissant plus virulent que jamais, plus particulièrement issu d’une radicalisation islamiste que personne ne peut plus contester.

Chevènement dans le texte

Mais, peut-on lire, « Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’islam de France, a jugé mardi « dangereux » de pointer « un nouvel antisémitisme musulman », estimant que « ce genre de généralisation abusive » contribue à « créer un climat de guerre civile ».

« Autant il faut condamner avec la plus extrême vigueur toutes les manifestations d’antisémitisme à commencer par les actes du même nom, autant il peut être dangereux de désigner un nouvel antisémitisme musulman, comme si tous les musulmans avaient tété l’antisémitisme avec le lait de leur mère », a tenu à affirmer haut et fort Jean-Pierre Chevènement plus faussement outré que jamais.

Je me vante, a-t-il ajouté que la Fondation de l’islam de France, crée en août 2016 et dont je suis le président, contribue notamment à la « formation profane des imams. »…

Les bons et les mauvais imams

Faut-il donc mettre à son crédit l’action qui a mené « une trentaine d’imams à signer une tribune dans Le Monde contre “le terrorisme et les crimes antisémites qui ont frappé aveuglément notre pays” ?. Mais alors où classer les déclarations d’un Dalil Boubakeur qui dénonce un “procès injuste et délirant de l’antisémitisme” ?.

Et le recteur de la mosquée de Paris d’enfoncer encore un peu plus profond le clou : « Le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles », a-t-il écrit dans un communiqué dont les médias se sont emparés avec bonheur !.

Et J.P. Chevènement de conclure têtu : « Le principe de séparation église-état posé par la loi de 1905 ne doit pas être interprété de manière telle qu’il devienne un obstacle à l’organisation d’un culte musulman en France » !

Et comment donc ! Quant aux juifs calomniés, détestés, honnis, bannis… Pas un mot…

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

3 pensées sur “Antisémitisme musulman : Chevènement navigue en eaux troubles

  • Avatar
    26 avril 2018 à 7 h 21 min
    Permalink

    La France s’enfonce de plus en plus dans l’antisemitisme.
    Le manifeste des 300 recois beaucoup de critiques et tres peu de soutien.
    Desesperant !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *