Abbas :  » je ne veux pas finir ma vie comme un traître « 

 

Les analystes israéliens ne s’étaient pas trompés. Le président de l’Autorité palestinienne veut terminer sa carrière en martyr de la « cause ». Mahmoud Abbas a révélé le fond de sa pensée aux journalistes égyptien.

Abbas n’est pas un traître, qu’on se le dise… Mais quelle mouche a donc piquée Mahmoud Abbas depuis deux ans ? Lui qui s’était engagé à apporter la paix et un Etat à ses administrés. Lui qui se vantait sur toutes les scènes internationales d’incarner le vrai modéré palestinien. Contre la violence, clamait-il, contre le sur place !

Or dans les faits, c’est tout le contraire qui se passe. Il continu et médiatise à outrance le versement de fonds aux familles de terroristes palestiniens. Il ne condamne même plus les attentats anti-israéliens et parfois même les encourage.  Dernier fait d’arme, il insulte à tout va les dirigeants de la planète qui se dressent sur son chemin ou contrarient ses plans. Au premier rang desquels, bien sûr, l’ancien président américain Donald Trump.

Pour les Israéliens, l’affaire est entendue. Abbas sait que sa santé est vacillante et ne se préoccupe plus que de l’image qu’il laissera à son peuple. Une évaluation confirmée par les propos du principal intéressé.

« Je ne finirai pas ma vie en traître »

Le président de l’Autorité palestinienne a déclaré vendredi à la presse aégyptienne qu’il comptait réexaminer les accords signés avec Israël. Il envisageait même d’y mettre fin. .

Puis intervient la phrase clé, qui résume à elle seule un Abbas malade et se sachant en fin de règne.

« Je ne finirai pas ma vie en traître » [à la cause palestinienne], a-t-il déclaré. « J’ai pu dire non [à l’accord de paix américain] et je suis accompagné du peuple palestinien qui dit également non. »

Tout est dit…

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Abbas :  » je ne veux pas finir ma vie comme un traître « 

  • Avatar
    25 avril 2021 à 20 h 25 min
    Permalink

    Que propose Mr ABBES pour sortir de cette crise qui  »a que trop dure ?
    Des annees sont passé et on ne boit pas le bout du tunnel.
    Les arabes de l’extérieur a la palestine attendent depuis des décennies la fin de cet engrenage de la violence réciproque et de l’incompréhension a trouver une solution a mettre en place deux etats souverains dont les Identités seront definies par le conseil de sécurité a l’image de ce qui a été fait en 1948 pour la creation et de l’Etat d’ISRAEL.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *