4 juifs orthodoxes se font « piquer » un rein dans un hôpital mexicain

Ces 4 juifs orthodoxes n’en sont toujours pas revenus. Ils pensaient avoir trouvé une solution médicale peu onéreuse pour perdre leur surpoid. Ils ne s’attendaient pas à servir de marchandise à un praticien criminel.

Un rein en moins ! Alors qu’à New-York, une opération  « by-pass gastrique », peut s’élever à 11 000 dollars, au Mexique, la même procédure leur avait été proposée à  moins de 2000 dollars. Souffrant d’embonpoint, ces 4 juifs orthodoxes avaient finis par se résoudre à faire le voyage.

D’autant que leur assurance leur avait confirmé qu’une telle opération n’était pas incluse dans leur police. A leur retour à New-York, les quatre compères ne se sentent pas vraiment bien Ils effectuent une batterie de test. Si leur opération a été un succès, le chirurgien mexicain avait décidé de s’offrir un « petit » supplément. L’escroc a prélevé sur chacun de ses patients, un rein.

« Nous trouvons dans le même cas qu’une personne violée »

Il est facile d’imaginer que  le praticien véreux arrondit ses fins de mois en revendant au plus offrant, des organes ainsi prélevés. « Je deviens fou en imaginant ce sale type se servir sur mon corps anesthésié, comme au supermarché. C’est un véritable cauchemar », estime l’une des victimes. « Un psychologue de l’hôpital à New-York m’a fait comprendre que nous allons récupérer une grande partie de nos forces mais que nous nous trouvons dans le même cas qu’une personne violée », témoigne une autre victime qui poursuit : « je fais des cauchemars. Et qui nous dit qu’il n’a pas pris un bout de mon foie ou autre chose ?», s’interroge-t-il.

Quant au chirurgien, une plainte a évidemment été déposée contre lui mais Interpol signale qu’il reste introuvable. De plus, les relations très tendues entre les polices américaines et mexicaines laissent peu d’espoir. « Ce sont des escrocs qui bénéficient de nombreuses protections et complicités car les sommes en jeu sont immenses et ils arrosent tout le monde au passage. C’est encore pire dans des pays en proie à une corruption massive comme au Mexique.», explique un inspecteur de la police new-yorkaise.

De nombreux résidents américains, choisissent, pour des raisons économiques, de se faire opérer dans des établissements luxueux mexicains. Des abus sont régulièrement signalés mais les vols d’organes restent cependant des cas très isolés.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “4 juifs orthodoxes se font « piquer » un rein dans un hôpital mexicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *