En visite d’apaisement à la synagogue de Rome, le président de la Lazio récidive  

Après que les supporters de la Lazio de Rome aient diffusé des photos d’Anne Frank revêtue de l’uniforme de l’équipe rivale de Rome et aient tagué des graffitis antisémites, Claudio Lotito, le président du club avait planifié une visite à la grande synagogue de Rome.

Ce devait être une visite d’apaisement entre le dirigeant de  la Lazio et la communauté juive. Le comportement du président du club n’a fait que durcir la polémique.

L’affaire  des photos détournées d’Anne Frank , a entraîné une vive émotion dans toute l’Italie. Pour éteindre la polémique, le club et les autorités italiennes n’ont pas ménagé leurs efforts. Le président de la Lazio a annoncé qu’il emmènerait chaque année des jeunes à Auschwitz. La fédération italienne de football a aussi annoncé une minute de réflexion sur la Shoah, avec la lecture d’un extrait du célèbre journal de la jeune fille juive morte en déportation, avant chaque match de Serie A, B, C.

On a aussi vu les joueurs romains porter à l’échauffement un t-shirt avec la photo d’Anne Frank au-dessus de l’inscription « Non à l’antisémitisme ».

Le président du club dérape encore devant la synagogue

Dernier acte il y a une semaine. Mardi dernier le président de la Lazio, Claudio Lotito, a déposé une gerbe de fleurs devant la synagogue de Rome. Mais les médias italiens viennent de publier un enregistrement qui relance la polémique.

Le président du club de football italien Lazio, Claudio Lotito, a été enregistré  alors qu’il s’exprimait  avec mépris et cynisme devant la synagogue.

Lotito a été entendu disant: «Continuons avec le spectacle, vous savez ce que je veux dire. Ils ne valent rien, vous voyez à quoi nous devons faire face»  avant d’entrer dans la synagogue. Il  a émis ces propos après avoir découvert que le grand rabbin se trouvait  à New York et qu’il était censé rencontrer son adjoint.

L’enquête avance

Signe qu’on est loin d’une solution apaisée, la gerbe déposée devant la synagogue a été aperçu quelques heures plus tard flottant sur les eaux du Tibre.

En ce qui concerne l’enquête, la police a depuis identifié les responsables : 13 supporters de la Lazio ont été interdits de stade. La sanction la plus lourde a été prise à l’encontre d’un homme de 46 ans, déjà interdit de stade dans le passé. Il a été cette fois banni pour huit ans, avec obligation de pointer dans un commissariat.  Pour les 12 autres personnes, il s’agit d’une interdiction de stade de cinq ans.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *