Pourquoi les Juifs sont cent fois plus puissants que tous les Musulmans ?

 

La presse arabe a de nouveau publié cet article du docteur Farrukh Saleem à propos de l’incurie du Monde Arabe, qui avait il y a 4 ans, provoqué une tempête médiatique. Quelques centaines de milliers de morts plus tard(surtout arabes), les journaux s’interrogent: est-ce que quelque chose a changé ?  Farrukh Saleem est pakistanais. Il est docteur en sciences politiques, économiste et analyste financier. Il travaille actuellement dans les domaines de la finance et de l’éducation, et a beaucoup publié sur la géopolitique, la concurrence économique et les réformes de l’éducation au Pakistan et dans le monde. Saleem dirige également le projet de recherche sur la politique et l’éducation au Centre de recherche et d’études de sécurité (SCRS).

Il y a seulement 14 millions de Juifs dans le monde, dont sept millions aux États-Unis d’Amérique, cinq millions en Asie, deux millions en Europe et 100 000 en Afrique. Pour chaque Juif dans le monde, il y a 100 musulmans. Pourtant, les Juifs sont cent fois plus puissants que tous les musulmans réunis.

Vous êtes-vous demandé pourquoi ?

Jésus était juif. Albert Einstein, le savant le plus influent de tous les temps, que le magazine Time a désigné « personne du siècle », Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, étaient tous les deux juifs. C’était aussi le cas de Karl Marx, Samuelson Paul et Milton Friedman.

Voici d’autres Juifs, dont la production intellectuelle a enrichi l’ensemble de l’humanité :

Benjamin Rubin a donné à l’humanité l’aiguille pour la vaccination.

Jonas Salk a mis au point le premier vaccin antipoliomyélitique.

Gertrude Elion nous a donné un médicament contre la leucémie.

Baruch Blumberg a développé le vaccin contre l’hépatite B.

Paul Ehrlich a découvert un traitement de la syphilis (une maladie sexuellement transmissible).

Bernard Katz a remporté un prix Nobel pour ses travaux sur la transmission neuromusculaire.

Aaron Beck a fondé la thérapie cognitive (psychothérapie pour traiter les troubles mentaux, la dépression et les phobies).

Gregory Pincus a développé la première pilule contraceptive.

Willem Kolff a créé la machine pour la dialyse rénale.

Stanley Mezor a inventé la première puce micro-informatique.

Leo Szilard a mis au point le réacteur nucléaire de première génération.

Charles Adler a inventé les feux de circulation.

Emile Berliner a créé le téléphone et le microphone.

Au cours des 105 dernières années

180 prix Nobel ont été remportés par des personnalités juives, tandis que seulement 3 musulmans ont obtenu la distinction suprême.

Les financiers célèbres dans le monde des affaires appartiennent à la communauté juive. Sans compter Ralph Lauren (Polo), Levi Strauss (Levi’s), Howard Schultz (Starbuck’s), Sergey Brin (Google), Michael Dell (Dell Computers), Larry Ellison (Oracle), Donna Karan (DKNY) et Robbins Irv (Baskins & Robbins), tous de confession juive.

Il en est de même pour Henry Kissinger (secrétaire d’État américain), Alan Greenspan (Président de la Banque fédérale sous Reagan, Bush, Clinton et Bush, Jr.), Madeleine Albright (ancienne Secrétaire d’État), Maxim Litvinov (ministre des Affaires étrangères de l’URSS), David Maréchal (premier ministre de Singapour), Isaacs Issac (gouverneur général d’Australie), Benjamin Disraeli (homme d’État et auteur), Yevgeny Primakov (premier ministre russe), Jorge Sampaio (Président du Portugal), Herb Gray (plusieurs fois ministre et vice premier ministre du Canada), Pierre Mendes (premier ministre français) et Bruno Kreisky (chancelier d’Autriche).

Dans les médias, les Juifs célèbres incluent Wolf Blitzer (CNN), Barbara Walters (ABC Nouvelles), Eugene Meyer (Washington Post), Henry Grunwald (rédacteur en chef du Time Magazine), Katherine Graham (éditeur du Washington Post), Joseph Lelyyeld (rédacteur en chef, The New York Times), et Max Frankel (New York Times).

Les donateurs

Le philanthrope le plus généreux de l’histoire est George Soros, un Juif, qui a jusqu’à présent fait des dons à hauteur de 4 milliards de dollars, dont la majeure partie sous forme d’aide à des scientifiques et des universités de par le monde. Le deuxième après George Soros est Walter Annenberg, un autre Juif, qui a construit une centaine de bibliothèques à travers le monde grâce à des dons estimés à 2 milliards de dollars.

Saviez-vous que Harrison Ford, George Burns, Tony Curtis, Charles Bronson, Sandra Bullock, Barbra Streisand, Billy Crystal, Woody Allen, Paul Newman, Peter Sellers, Dustin Hoffman, Michael Douglas, Ben Kingsley, Kirk Douglas, William Shatner, Jerry Lewis et Peter Falk sont tous juifs ? Hollywood a été fondé par un Juif. Parmi les réalisateurs et producteurs, Steven Spielberg, Mel Brooks, Oliver Stone, Aaron Spelling (Beverly Hills 90210), Neil Simon (The Odd Couple), Vaina Andrew (Rambo 1, 2 et 3), Michael Mann (Starsky et Hutch), Milos Forman (Vol au-dessus d’un nid de coucou), Douglas Fairbanks (Le Voleur de Bagdad) et Ivan Reitman (Ghostbusters) sont tous juifs.

Alors, pourquoi les Juifs sont si puissants ? Réponse : l’éducation.

Les chiffres de l’impuissance du monde musulman

On estime à 1 476 233 470 le nombre de musulmans sur la surface du globe : un milliard en Asie, 400 millions en Afrique, 44 millions en Europe et six millions en Amérique. Un cinquième du genre humain est musulman. Pour chaque hindou, il y a deux musulmans. Pour chaque bouddhiste, il y a deux musulmans. Et pour chaque Juif, il y a cent musulmans.

Il y a 57 pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), et ces pays comptent près 500 universités, soit une université pour trois millions de musulmans. Les États-Unis, eux, ont 5758 universités (1 pour 57 000 Américains).

En 2004, Shanghai Jiao Tong University a comparé les performances des universités dans le monde, et curieusement, pas une université d’un pays musulman ne se trouve dans le top 500.

Selon les données recueillies par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), l’alphabétisation dans le monde chrétien se situe à près de 90%, et les 15 États du monde à majorité chrétienne ont un taux d’alphabétisation de 100%. Un État à majorité musulmane a en moyenne un taux d’alphabétisation de 40%, et il n’y a pas un seul État à majorité musulmane dans lequel le taux d’alphabétisation est de 100%. Quelque 98% des analphabètes dans le monde chrétien terminent l’école primaire, tandis que moins de 50% des analphabètes dans le monde musulman en font de même. Environ 40% des lettrés dans le monde chrétien fréquentent l’université, tandis que seulement 2% des lettrés dans le monde musulman en font de même.

Pourquoi les musulmans sont-ils impuissants ?

Parce que nous ne savons pas produire et mettre en application le savoir musulman. Les pays à majorité musulmane ont 230 scientifiques pour 1 million de personnes. Les États-Unis ont 4 000 scientifiques par million d’habitants et le Japon 5 000 par million de citoyens. Dans le monde arabe tout entier, le nombre total de chercheurs à plein temps est de 35 000. En outre, le monde musulman dépense 0,2% de son PIB à la recherche et au développement, alors que le monde chrétien y consacre environ 5% de son PIB.

En d’autres termes le monde musulman n’a pas la capacité de produire des connaissances.

Les quotidiens pour 1000 habitants et le nombre de titres de livres par million de personnes sont deux indicateurs pour savoir si la connaissance est diffusée dans une société. Au Pakistan, il existe 23 quotidiens pour 1 000 Pakistanais tandis que le même ratio est de 360 à Singapour. Au Royaume-Uni, le nombre de titres de livres par million d’habitants s’élève à 2 000 alors qu’il est de 20 en Égypte.

Les exportations de produits de haute technologie en pourcentage du total des exportations sont un autre indicateur important pour l’application des connaissances. Les exportations de produits de haute technologie du Pakistan s’élèvent à 1% du total de ses exportations. C’est pire pour l’Arabie saoudite, le Koweït, le Maroc et l’Algérie (tous à 0,3%) alors que Singapour est à 58%.

Conclusion : le monde musulman ne parvient pas à mettre en application son savoir

Pourquoi les musulmans sont impuissants ?

Nous, musulmans, sommes impuissants pour 3 raisons : parce que nous ne sommes pas capables de produire des connaissances, parce que nous ne sommes pas capables de diffuser le savoir, et parce que nous ne sommes pas capables de trouver des applications à nos connaissances.

Tout cela naît d’un manque d’éducation dans le monde musulman. Tout ce que nous faisons, c’est prier Dieu toute la journée et blâmer tout le monde pour nos défaillances multiples. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : investir dans l’éducation de vos enfants. Là est votre combat, pas ailleurs.

5 pensées sur “Pourquoi les Juifs sont cent fois plus puissants que tous les Musulmans ?

  • 12 août 2018 à 8:07
    Permalink

    Investir dans l education des enfants , c est ce qu ils font depuis toujours , en diffusant genereusement le coran , le reste , les mosquees remplacent avantageusement les ecoles pour diffuser les preceptes de momo le pedophile , et aujourd hui la television montre comment poignarder ses ennemis , c a d les 3/4 de la planete .
    Mais il faut dire , qu ils sont aides par tous les idiots utiles que l on trouve en france , par exemple , politiciens , medias ( 99% ) et  » zelites  » vos voisins et collegues de travail etc….

    Répondre
  • 12 août 2018 à 9:02
    Permalink

    bonne et vraie analyse mais la question qui se pose c,est pourquoi ce peuple tres important en nombre et ce depuis un millenaire n,a pas compris cet etat de chose?il existe sans aucun doute des millions de musulmans erudits intelligents mais qui n,ont pas juge uutile de redresser la barre et ont laisser faire quelle est la raison? peut,etre une question d,origines l.islam a ete creer dans la violence [ un peu comme le christianime] melee a la croyance et cela c,est perpetuer au fil du temps avecdes victoires et des defaites et donc pour eux la victoire c,est la force guerriere en laissant de cote tout le reste

    Répondre
  • 12 août 2018 à 12:57
    Permalink

    Vous oubliez de dire que la Torah est un livre ouvert, permettant, et encourageant toutes les interprétations, qui favorise et entretien le débat et la confrontation d’idées.
    Ce qui donne aux juifs, une vivacité d’esprit peu commune face aux autres religions. L’étude de la Torah développe l’esprit, la création et l’innovation.

    A l’opposé, nous trouvons le Coran, texte fermé, où toute critique est proscrite. Tout débat d’idées est interdit. Il n’y a pas à discuter. C’est le Coran ou le bâton. Tous, sont soumis au Coran.

    Voilà ce qui différencie ces deux civilisations.

    Répondre
  • 13 août 2018 à 10:52
    Permalink

    Le père de mon fils est juif, nous sommes une famille bi-culturelle.
    J’ai une admiration sans limite pour le peuple juif, mon seul regret est de ne pas avoir pu la judaïté à mon fils

    Répondre
  • 15 août 2018 à 2:35
    Permalink

    Bonjour à toutes et à tous, l’, éducation avec un vrais programme pédagogique très bien pensé et bien planifier est la plateforme d’ un peuple et d’un pays très fort, respectable et puissant dans tous les domaines. Salutations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *