« Lu » dans les manuels scolaires de l’Autorité palestinienne

Mahmoud Abbas peut bien s’évertuer à tenter de convaincre les grandes chancelleries occidentales et les donateurs de la planète que son combat contre Israël est pacifique, les faits sont têtus.

Récidive ! Après avoir envoyé au pilon il y a un an, des manuels scolaires qui présentaient Israël comme un cancer implanté dans la région, l’Autorité palestinienne peine à trouver le ton juste. Régulièrement épinglé pour son narratif guerrier à l’égard d’Israël, le ministère de l’Education à Ramallah laisse passer intentionnellement, ou pas, des thèmes belliqueux dans les manuels scolaires  distribués dans les écoles.

On ne compte plus les cartes où Israël n’est même pas mentionné. On se souvient des cours de religion où Chrétiens et Juifs étaient assimilés dans les ouvrages, à des infidèles. Les élèves étaient mêmes invités à en guise d’exercice, à évoquer « les mensonges des autres religions ».

Le rapport, publié par l’Institut de suivi de la paix et de la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire, affirme que le programme 2016 – 2017 pour les écoles élémentaires de l’AP « apprend aux élèves à être des martyrs, diabolise et nie l’existence d’Israël, et se concentre sur un ‘retour’ à un pays exclusivement palestinien. »

 

Calcul mental

Les incitations à la « résistance » contre l’occupant sont, elles, clairement exprimées. Les livres d’histoire regorgent d’anecdotes sur les chahidims qui ont donné leur vie pour le peuple palestinien. Des photos parfois choquantes pour des enfants, accompagnent les textes.

Cette fois, c’est dans un livre de mathématiques du primaire (CM1), que les jeunes palestiniens s’entrainent à un calcul très particulier.

Enoncée: « Sachant que le nombre de chahidims de la première intifada s’élève à 2026 et que celui de la seconde intifada est de 5050 chahidims, quel est le nombre total de victimes de la barbarie israélienne ?

Vous avez dit morbide ? Il ne se passe pas une année, sans que les observatoires indépendants qui enquêtent sur le contenu des manuels scolaires, ne tirent la sonnette d’alarme. Les autorités palestiniennes s’engage à modifier, à corriger mais en vain. A chaque livraison, le résultat est le même.

Doit-on rappeler que les manuels sont financés par les pays donateurs dont en grande partie…l’Union européenne.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

6 pensées sur “« Lu » dans les manuels scolaires de l’Autorité palestinienne

  • 13 mars 2018 à 9:44
    Permalink

    QU’ont arrête de donner de l’argent a ses gens ils y a des année qu’ils ne foute rien ,et se contente de pleuré partout pour avoir de l’argent .C’est un peuple belliqueux ,et fenians ,qu’ils travaille. Ils revendique la propriété d’une région prospère . Israël mais en 1947 c’étais un bout de désert .les Israéliens en ont fait un pays prospère a force de travaille .

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 10:52
    Permalink

    OUI Trump n’est pas en reste ..; il veut offrir 4 milliards pour développer un ETAT pour détruire ISRAEL ! Ces gens doivent aller dans la Palestine arabe de Jordanie et quitter la Palestine juive ISRAEL !! Qu’on leur donne 4 milliards pour s’installer en Jordanie ou créer un ETAT au SINAI adjacent à Gaza !! VOILA la solution !!!

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 1:42
    Permalink

    l’Europe finance ces livres pour justement être sûre de leur contenu haineux.

    Répondre
    • 19 mars 2018 à 9:04
      Permalink

      Demander plutot Israel qui autorise de publier des livres antisemite?

      Répondre
  • 13 mars 2018 à 2:02
    Permalink

    Lorsque je donne de l’argent à un projet, cela signifie que j’y adhère. Si je n’adhère pas au projet, je ne donne pas. Si je découvre après coup que je n’y adhère plus, alors je ne donne plus.

    Donc si l’Europe donne encore, c’est qu’elle adhère….

    Répondre
    • 19 mars 2018 à 9:09
      Permalink

      Israel verifit l arriver de tout ce qui entre , si il entre des livres racistes contre le peuple Juif c est qu alors le gouvernement d Israel est d accord!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *