Le ministre palestinien à la mère de six terroristes : Vous êtes un modèle

Un modèle ? Le 9 juillet 2019, le ministre palestinien de la Culture et ancien porte-parole du Fatah, Atef Abou Saïf, s’est rendu au domicile de Latifa Abou Hmeid, connue sous le nom d’Umm Nasser, dans le camp de réfugiés d’Al-Amari, situé dans le gouvernorat de Ramallah-Al-Bireh. Il était à la tête d’une délégation d’auteurs et de poètes arabes, organisée par l’Autorité palestinienne (AP). [1]Latifa Abou Hmeid est la mère de six terroristes du Fatah et du Hamas ayant été impliqués des attentats à l’arme à feu et des attentats-suicides contre des Israéliens. L’un d’eux, Abd Al-Munim, était actif dans la branche militaire du Hamas, les Brigades Izz Al-Din Al-Qassam, et a été abattu par Israël. Il a participé au meurtre de trois Israéliens en Cisjordanie le 14 décembre 1990, et celui d’un autre Israélien, le 1er février 1994.

Quatre autres fils de Latifa Abou Hmeid purgent des peines de prison à vie dans les prisons israéliennes : Nasser, l’un des fondateurs de la branche militaire du Fatah – les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa – était l’adjoint de Marwan Barghouti, secrétaire général du Fatah en Cisjordanie pendant la Seconde Intifada, et a pris activement part au lynchage de deux soldats israéliens à Ramallah le 12 octobre 2000. Il purge sept peines de prison à perpétuité et de 50 ans supplémentaires pour l’assassinat de sept Israéliens et 12 tentatives de meurtre. Sharif était actif dans les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa et il a fourni des armes et une assistance à la perpétration d’attentats terroristes à Jérusalem et à Tel-Aviv en février et mars 2002.

Il purge actuellement quatre peines consécutives de prison à vie. Mohammed purge deux peines consécutives de prison à vie plus 30 ans pour avoir planifié des attentats-suicides pour le compte des Brigades. Un quatrième fils, Nasr, était actif avec Nasser dans les Brigades et purge actuellement cinq peines de prison à vie consécutives pour planification d’attentats-suicides. Le sixième fils, Islam, purge une peine de prison à vie pour avoir tué un soldat israélien en mai 2018, après avoir été emprisonné de 2004 à 2009 pour implication dans des attentats à l’arme à feu commis par le Hamas.

 « la Mère des Martyrs »

Latifa Abou Hmeid est également surnommée la « Khansaa de Palestine », du nom de l’ancienne poétesse islamique Al-Khansaa bint Omar, dénommée « la Mère des Martyrs » car lorsque ses quatre fils sont tombés dans la bataille d’Al-Qadasiyya (637) elle n’a pas pris le deuil, mais a remercié Allah de « l’avoir honorée par leurs morts ».

Au cours de la visite, le ministre Abou Saïf a fait l’éloge de Latifa Abou Hmeid, et l’auteur syrien Khalil Al-Nuaimi a lu une lettre de soutien de plusieurs auteurs et poètes arabes. [2]

Il convient de mentionner que des officiels de l’AP et du Fatah, parmi lesquels le président palestinien Mahmoud Abbas, ont rencontré Latifa Abou Hmeid dans le passé pour lui exprimer leur appréciation et leurs encouragements, et que sa famille reçoit une aide du Fatah et du Hamas.

On trouvera ci-dessous des détails sur la récente visite de personnalités palestiniennes et arabes au domicile de Latifa Abou Hmeid et sur les déclarations et événements antérieurs en son honneur et en celui de sa famille.

La ministre palestinien de la Culture : Latifa Abou Hmeid est un « modèle de défi et de persévérance »

Au cours de la visite du 9 juillet 2019 au domicile de Latifa Abou Hmeid, le ministre de la Culture Abou Saïf a déclaré que les auteurs arabes étaient venus exprimer leur soutien à « cette femme palestinienne inébranlable qui est un modèle de défi et de persévérance », ajoutant que son ministère s’employait à « informer sur le récit palestinien et à réfuter celui de l’occupation, par le biais de nos ambassadeurs, auteurs et poètes qui soutiennent la cause palestinienne ». [3]

L’auteur syrien Khalil Al-Nuaimi : Latifa Abou Hmeid est un « emblème inoubliable de résistance »

L’auteur syrien Khalil Al-Nuaimi a lu une lettre « de considération et d’appréciation » pour le compte des écrivains, disant : « Au nom de tous les écrivains arabes ayant défié l’entité sioniste et qui sont venus en Palestine pour participer à la Conférence du roman arabe [tenue à Ramallah les 8-12 juillet 2019], exprimant par cela leur solidarité avec les luttes du fier peuple palestinien, nous, écrivains arabes [appartenant à] différents pays, ethnies et religions, exprimons notre profonde considération et appréciation à votre égard, notre dame inébranlable et patiente, connue comme la Khansaa de Palestine, pour votre résistance sans bornes face à l’occupation et pour être devenue un emblème inoubliable de toute forme de résistance contre l’arrogance, le racisme et la tyrannie des sionistes… Nous vous souhaitons, à vos fils emprisonnés et à tous les prisonniers palestiniens dans les geôles de l’occupation sioniste, la liberté, une vie digne et le retour dans votre patrie. » [4]

La délégation des écrivains et poètes au domicile de Latifa Abou Hmeid (Source : alwatanvoice.com, 9 juillet 2019.
La délégation des écrivains et poètes au domicile de Latifa Abou Hmeid (Source : alwatanvoice.com, 9 juillet 2019.

Marques de respect passées pour Latifa Abou Hmeid de la part d’Abbas et d’officiels du Fatah au fil des ans

Comme indiqué, ce n’est pas la première fois que des officiels du Fatah et de l’AP, y compris le président Abbas, ont honoré Latifa Abou Hmeid, faisant son éloge comme modèle de femme palestinienne. Le 15 décembre 2018, Abbas a ordonné de reconstruire sa maison, démolie par l’armée israélienne après l’assassinat d’un soldat israélien par son fils Islam. Par la suite, des officiels du Fatah, y compris le vice-président du mouvement, Mahmoud Al-Aloul, et le membre du Comité central, Jamal Al-Muhaisen, ont rendu visite à sa famille pour leur rendre hommage. Al-Aloul a déclaré : « Umm Nasser est notre mère à tous… Nous avons tous le devoir de prendre soin d’elle et de reconstruire sa maison… » [5]

Plusieurs mois auparavant, Abbas avait rencontré Latifa Abou Hmeid. Au cours de la rencontre, elle l’a remercié pour « son soutien aux prisonniers et sa proximité avec leurs familles » et a déclaré : « Il n’y aura pas d’accord de paix sans libération de tous les prisonniers et détenus… car la question des prisonniers constitue le cœur du conflit, et Israël tente de mener une guerre contre nous par le biais de nos enfants. » Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah, présent lors de la rencontre, a déclaré : « Umm Nasser [Abou] Hmeid est la mère de cinq prisonniers. Elle est la ‘Al-Khansaa de la Palestine’. C’est une femme de courage et de volonté dont nous sommes fiers, en tant que symbole des femmes de Palestine. »

Abbas a également rencontré Latifa en avril 2017, et a déclaré à cette occasion que « la question des prisonniers est une priorité de l’ordre du jour palestinien ». [6]

Le 17 juin 2018, Zaki, en visite à l’occasion de l’Eid Al-Fitr au domicile d’Abou Hmeid, a déclaré : « Cette mère qui, par sa ténacité et son endurance, a supporté des souffrances que même les montagnes ne pourraient supporter, et qui a sacrifié ses fils héroïques pour la patrie… cette mère est la couronne sur toutes nos têtes, et c’est un modèle pour les mères palestiniennes, et nous nous inclinons devant sa volonté et sa détermination. » [7]

Abbas avec Latifa Abou Hmeid. (Source : Al-Hayat Al-Jadida, 29 avril 2017)
Abbas avec Latifa Abou Hmeid. (Source : Al-Hayat Al-Jadida, 29 avril 2017)

Lien vers le rapport en anglais

Notes :

[1] Al-Hayat Al-Jadida (AP), 10 juillet 2019.

[2] Wattan.tv, 9 juillet 2019.

[3] Al-Hayat Al-Jadida (AP), 10 juillet 2019.

[4] Wattan.tv, 9 juillet 2019.

[5] Voir MEMRI Special Dispatch No. 7806, Palestinian Authority President ‘Abbas Orders Rebuilding Of House Of Latifa Abou Hmeid – Mother Of Six Terrorists Who Were Involved In Shooting And Suicide Attacks – After It Was Demolished By Israel, 16 décembre 2018.

[6] Sur cette rencontre et d’autres entre des officiels du Fatah et de l’AP et Latifa Abou Hmeid, voir MEMRI Special Dispatch No. 6934, Praise And Support For Imprisoned Terrorists By Palestinian Authority President ‘Abbas, Palestinian Authority Officials, 21 mai 2017 ; Campagne de solidarité de l’Autorité palestinienne avec les prisonniers palestiniens, gorifiant des « héros » incarcérés pour le meurtre de civils, 12 juin 2017.

[7] Voir MEMRI Special Dispatch No. 7632, Fatah And Palestinian Authority Headed By Mahmoud ‘Abbas Praise Terrorists And Their Families, Provide Housing For Families Of Martyrs, 21 août 2018.

Une pensée sur “Le ministre palestinien à la mère de six terroristes : Vous êtes un modèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *