Le chef de l’orchestre Barenboïm accusé de pourrir la vie de ses musiciens !

 

 

Non ! Ce ne peut être un acte antisémite de plus et pourtant, il faut bien l’admettre, le contexte actuel qui rouvre une fois de plus la porte à tous les vieux démons que l’on espérait enfouis à jamais, permet toutes les supputations.

Dans le cas qui nous occupe, Daniel Barenboïm en tant que chef de l’orchestre le plus important de Berlin depuis 1992 est accusé sur Facebook d’autoritarisme par M. Willy Hilgers, l’un de ses percussionnistes.

Celui-ci d’y dénoncer souffrir d’une « dépression » due à la personnalité de Daniel Barenboïm, cet ancien enfant prodige âgé de 76 ans aujourd’hui.

Une telle façon de mener son monde « à la baguette » qu’elle empêche plusieurs autres musiciens de se manifester de peur d’être rudoyés et renvoyés sur le champ !

Alors, Daniel Barenboïm, victime ou pas d’une chasse aux sorcières, le fait est qu’il sente le besoin de se justifier. Le maestro israélo-argentin, qui a dirigé les plus grandes formations du monde, a nié tout autoritarisme et dénoncé une campagne ciblée contre lui pour l’empêcher d’exercer à Berlin.

Le maestro s’explique

« Je me souviens très bien de ce monsieur Hilgers, a déclaré Daniel Barenboïm à l’agence de presse allemande DPA. Je lui ai signalé à plusieurs reprises qu’il présentait des faiblesses rythmiques inadmissibles, bref je l’ai critiqué, mais n’est-ce pas mon travail ?D’ailleurs s’il considère que je le traite de façon par trop injuste, pourquoi est-il resté sous ma coupe pendant 12 ou 13 ans ?

Selon la version de notre chef, le « climat musical » est excellent au sein de l’orchestre. Il met les critiques sur le compte d’« une ou deux, (voire cinq personnes maximum), qui ne seraient pas entièrement satisfaites de lui ».

« Peut-être suis-je un peu trop lent avec mes tempos pour certains, un peu trop rapide pour d’autres, trop passionné pour les uns, trop froid pour les autres, nul ne peut satisfaire le tout et son contraire… »

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “Le chef de l’orchestre Barenboïm accusé de pourrir la vie de ses musiciens !

  • Avatar
    24 février 2019 à 20 h 46 min
    Permalink

    A FORCE D AVOIR VOULU NE PAS SE RECONNAÎTRE ISRAÉLIEN A PART ENTIÈRE VOILÀ QU IL EST MIS À PART À BERLIN

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *