L’Autriche souhaite accorder la citoyenneté à 200 000 juifs

Le nouveau gouvernement autrichien a annoncé son intention d’accorder la citoyenneté aux juifs, descendants de survivants de la Shoah. En outre, le gouvernement va créer un mémorial pour commémorer la Shoah.

Une semaine à peine après l’investiture du nouveau gouvernement autrichien formé par la droite et l’extrême droite FPÖ, dont les partisans sont des nostalgiques du Troisième Reich, le chancelier a annoncé dans la foulée qu’il accorderait la citoyenneté aux descendants des victimes juives assassinées par les nazis dans le pays pendant la Shoah.

Selon les estimations, l’Autriche prévoit d’octroyer la nationalité à 200 000 personnes. Cependant, aucun critère n’a encore été publié qui permettra l’acceptation de la citoyenneté de l’État.

Nouveau site commémoratif

Il a également été signalé que le gouvernement avait l’intention d’établir un nouveau site commémoratif dans la région où environ 10 000 Juifs de Vienne ont été assassinés. Le nouveau chancelier a déclaré que l’e mémorial témoignerait d’un « engagement total envers la responsabilité historique de l’Autriche et la reconnaissance de sa participation au crime », a déclaré le nouveau chancelier, Sebastian Kurz.

Le nouveau gouvernement autrichien a également annoncé la reconnaissance explicite du caractère juif de l’Etat d’Israël, rapporte le site israélien d’information Israël Hayom. C’est la première fois que le gouvernement autrichien reconnaît explicitement Israël comme un Etat juif. Parmi les nations européennes, seule l’Allemagne a déjà reconnu Israël comme un Etat juif.

Kurz a également spécifié dans son premier discours devant le parlement : « Nous combattrons avec détermination l’antisémitisme sous toutes ses formes, celui de toujours mais aussi celui qui est importé dans notre pays, c’est un devoir essentiel de notre gouvernement »

Le FPÖ au gouvernement, Israël reste prudent

Le gouvernement israélien a fait savoir que le Premier ministre Benjamin Netanyahou est en « contact direct » avec le dirigeant autrichien, chef du Parti chrétien-démocrate (ÖVP), mais que « pour le moment, Israël maintiendra des relations de travail au niveau des hauts fonctionnaires avec les ministères dirigés par un ministre du FPÖ ». Kurz avait réagi à cette annonce en se disant « optimiste » quant au fait de pouvoir « dissiper ces réserves dans les prochains mois »

Le FPÖ détient désormais six portefeuilles dans le nouveau gouvernement dont ceux de l’Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *