L’Autorité palestinienne prépare ses prochains guets-apens diplomatiques

A la lumière de son « succès » au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’Autorité palestinienne (AP) s’efforce de promouvoir une série de mesures politiques au niveau local et international.

Selon Muhammad Ashtia, membre du comité central du Fatah, les dirigeants palestiniens ne se satisferont pas seulement de pourvois devant le Conseil de sécurité des Nations Unies et l’Assemblée générale, mais continueront leurs efforts pour recruter l’appui international.

Azzam al-Ahmed, membre du comité central du Fatah, a déclaré qu’une réunion du conseil central de l’OLP serait organisée à Ramallah à la mi-Janvier 2018 afin de discuter de la possibilité de déclarer la Judée-Samarie et la bande de Gaza « Etat palestinien sous occupation » et de discuter des relations avec Israël dans l’avenir.

Des représentants du Hamas et du JIP ont également été invités à participer à la réunion, mais selon Azzam al-Ahmed, ils n’ont pas encore répondu à l’invitation. En parallèle, selon Azzam al-Ahmed, les Palestiniens continuent de prendre des mesures au Conseil de sécurité des Nations Unies, au Conseil des droits de l’homme, à rejoindre des organisations internationales et à introduire des recours auprès de la CPI.

Ramallah cherche un médiateur remplaçant

L’Autorité Palestinienne continue de souligner que les États-Unis ne peuvent jouer aucun rôle dans la médiation des négociations pour la paix, et précise que les Palestiniens sont à la recherche de remplaçants. Mahmoud al-‘Alul, vice-responsable du Fatah, a déclaré que des délibérations sont en cours avec un certain nombre de pays afin de choisir un organe de médiation pour le processus de paix comprenant plus d’un pays.

Nabil Shaath, conseiller de Mahmoud Abbas pour les affaires étrangères et les relations internationales, a déclaré au cours d’une réunion avec une délégation de Russes et de Chinois qu’une réunion préparatoire devait avoir lieu pour discuter d’une nouvelle voie pour le processus de paix. Il a dit que la Russie a exprimé la volonté d’agir avec la Chine et les pays européens pour trouver une solution internationale en vue de superviser un processus de paix sous le parrainage des Nations unies.

Rencontres tous azimuts

Des responsables de l’AP ont rencontré des dirigeants de plusieurs pays. Mahmoud Abbas s’est entretenu avec le Président français, Emmanuel Macron. Nabil Shaath a rencontré à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov, Riyad al-Maliki, le ministre palestinien des Affaires étrangères, a rencontré son homologue maltais.

Wasel Abu Yusef, membre de l’OLP, a déclaré que le comité exécutif de la direction palestinienne œuvre à formuler des façons d’exploiter la « victoire » au Conseil de sécurité de l’ONU et de l’Assemblée générale. Il a affirmé que, dans un proche avenir, une réunion des 28 ministres des Affaires étrangères européens se tiendra à Bruxelles sur le sujet.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

5 pensées sur “L’Autorité palestinienne prépare ses prochains guets-apens diplomatiques

  • 4 janvier 2018 à 9:46
    Permalink

    Il est temps de déclaré que ce peuple a bien été inventer basta la vérité doit être dite , et que la comédie est fini , sortir les enquêtes qui prouvent que se sont des arabes de t’elle ou t’elle pays et que le monde arrête son cirque , prennez un peu de courage de MR TRUMP n’ayez pas peurs , arrêtez le lèche k. Le monde vous veut du mal alors ne leurs faites pas de cadeaux .

    Répondre
  • 5 janvier 2018 à 9:45
    Permalink

    Vu la puanteur qu’il dégage, ne l’appelons plus Abbas Ma’hmoud mais bar Abbas Ma’hmerd le Fangeux…… En souhaitant que D-ieu décide de le faire crever avant Pourim ! Comme pays médiateur il choisira surement la France qui a l’habitude de le mettre profond aux Israéliens pour tout accorder a la race pourrie inventée depuis 1967 de toutes pièces sur des rebuts jordaniens, syriens et libanais

    Répondre
  • 6 janvier 2018 à 1:15
    Permalink

    Toutes ces tergiversations n’ont aucun sens : La Palestine mandataire a été divisée en 2 : ISRAEL de la Mer au Jourdain ( 25% de la Palestine )
    JORDANIE les 75% restants !!!
    et les arabes se disent lésés parce qu’ils n’ont pas eu la totalité !
    Et ce partage a été signé par un TRAITE entre les vainqueurs et les vaincus , soit l’occident et les Ottomans !!
    Et depuis il n’y a plus jamais eu de TRAITE signé par des belligérants !!!
    Les seules signatures apposées à l’ONU , le sont dans des résolutions sans aucune valeur légale !!!
    Alors les JUIFS …. vous n’avez toujours pas compris que la JUDEE SAMARIE vous appartient ????

    Répondre
  • 6 janvier 2018 à 1:37
    Permalink

    Mais, je ris !!!
    La bande de Gaza a bien été cédée aux « palestiniens » !
    Y a t il aujourd’hui des implantations juives à Gaza ?
    Et s’il n’y a plus de juifs à Gaza, ce territoire est donc occupé par qui ?
    (À moins qu’il me manque certaines infos ?)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *