La santé numérique c’est pour demain matin en Israël

La santé numérique c’est pour demain matin. Voilà en résumé et en très gros, ce que dit l’annonce de la publication du site gouvernemental israélien* à l’occasion de l’établissement d’un plan chiffré pour innover encore et encore dans le domaine de la « santé numérique ».

Pour bien commencer, mieux vaut ouvrir le débat en parlant du nerf de la guerre : L’argent mis cash sur la table ! Aussitôt dit, aussitôt fait !

Ainsi le dimanche 25 mars 2018 : « Le Conseil des ministres a approuvé le plan national pour la santé numérique en tant que moteur de la croissance nationale.

Environ 1 milliard de shekels ont été ainsi budgétisés, apprend-t-on, pour un plan qui devrait englober développement technologique, coopération internationale, efforts académiques et industriels concentrés et tout ce qui peut encourager la recherche de données.  

Ce vaste plan est le résultat d’un effort conjoint du Cabinet du Premier ministre et des ministères des Finances, de la Santé, de l’Égalité sociale, de l’Économie, des Sciences et de la Technologie. L’Autorité de l’innovation et le Conseil de l’enseignement supérieur ont également été impliqués. »

Mais quels seront les thèmes abordés ?

Les principaux projets prévus dans le cadre de ce plan sont nombreux ! Je vous en propose quelques-uns !

Établir une communauté de chercheurs volontaires qui apporteront des informations cliniques et génomiques, ainsi que toutes informations supplémentaires concernant la santé.

– Dans le cadre d’une infrastructure de recherche avancée, mettre en place des mécanismes de protection pour faciliter l’accessibilité aux informations personnelles, tout en maintenant une confidentialité indispensable.

– Développer des moyens technologiques accessibles pour instiller des solutions innovantes dans les organisations de santé

– Faire progresser en commun projets entre système de santé israélien et les autres au niveau mondial.

– Chiffrer la création d’un centre national israélien pour le séquençage génétique, pour l’étude et l’analyse

– Encourager les entreprises et startups pour mener à bien la recherche et le développement en matière de santé numérique

– Mettre en place des laboratoires d’innovation technologique pour renforcer la coopération entre les entreprises multinationales et les entreprises de santé numériques israéliens

– Élaborer des cours numériques pertinents en haute technologie et en sciences…

Et chacun d’intervenir pour soutenir sa proposition.

Ainsi Benjamin Netanyahou de prendre la parole :

«A propos de ces nouveaux produits, Israël dispose d’une base de données gigantesque conçue au cours des deux dernières décennies. Elle englobe presque toute la population.

Une proportion significative de 9 pour 1 si l’on prend l’exemple du cas des pays baltes avec 1 million de personnes recensées dans leur banque de données comparée à celle d’Israël qui en compte près de 9 millions.

C’est un grand atout que nous voulons mettre à la disposition des chercheurs, développeurs et entreprises dans le cadre d’une médecine préventive et personnelle. (Après accord des personnes concernées).

Et Mr Netanyahou de conclure : « Nous réalisons ici une percée au niveau mondial. L’intérêt des entreprises à ce sujet est très vif. J’ai eu l’occasion d’en rencontrer un certain nombre, ils déclarent tous avoir le désir de venir ici ! Et je les comprends ! »

*SOURCE

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “La santé numérique c’est pour demain matin en Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *