La nationalité israélienne pour ce palestinien au grand cœur

 

Après trois ans et demi de souffrances, hier le moment tant attendu est arrivé.  Le Palestinien qui avait aidé la famille Mark lors d’un attentat il y a trois ans, est devenu israélien. Il a depuis, dû quitter sa maison familiale et vivre dans la rue. Il avait été harcelé par d’autres Palestiniens qui n’avaient pas supporté qu’il vienne en aide à des Juifs.

Ce n’est pas tous les jours que des habitants de Judée-Samarie réclament la nationalité israélienne pour un palestinien ! Après la publication d’un article dans la presse israélienne puis à la télévision, des organisations israéliennes de Samarie se sont engagées à aider et à loger la famille de ce palestinien. Yossi Dagan, président du conseil de la Samarie et l’actrice Gila Almagor, ont uni leurs forces pour exhorter le ministre de l’Intérieur à accorder la citoyenneté israélienne à ce palestinien courageux. Arieh Dheri a finalement accepté et lui a remis sa carte d’identité hier soir.

Yossi Dagan, s’est félicité de l’octroi de la citoyenneté et a déclaré: « De nouveau, le peuple d’Israël est à la hauteur de sa réputation. À ce jour, seuls ceux qui ont assassiné des Juifs ont reçu des indemnités et un salaire de l’Autorité palestinienne. Il faut plutôt que ceux qui sauvent des Juifs soient honorés »

Au cours de la cérémonie, le ministre de l’Intérieur, Dheri, a déclaré au nouvel israélien: « Vous avez accompli un acte noble. Le rabbin Mark Zal a été assassiné et a agonisé devant ses enfants. Vous avez bravement fait preuve d’une grande humanité. Vous avez aidé ses enfants. Je sais que vous avez payé un prix élevé pour votre démarche. Nous voulons vous faciliter la vie. Vous êtes désormais un citoyen israélien à part entière « .

 

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *