Israël, terre d’avenir pour la sécurité au volant

Vous avez probablement entendu parler de Mobileye aux infos du 20h. Cette start-up israélienne est désormais populaire dans le monde entier. Et étant donné que l’avenir de l’automobile se situe désormais dans les voitures autonomes, six startups israéliennes se sont joints à Mobileye.

Par Nathaniel Benfredj

Mobileye c’est une petite startup israélienne qui, créée en 1999 par Amnon Shashua et Ziz Aviram, travaille sur des dispositifs de caméras à vision artificielle. Objectif: améliorer les conditions de sécurité routière.

En 2014, elle entre en bourse et seulement un an après, dépasse les 11 milliards de dollars de capitalisation boursière. Une réussite 100% israélienne.

Depuis que Mobileye a été rachetée par Intel pour 15 milliards de dollars, une multitude de startups se sont intéressées au projet. Parmi elles, six israéliennes ont retenu l’attention des spécialistes.

Oryx Vision tout d’abord est l’une de celles qui souhaitent faire au Lidar, le système utilisé par Mobileye tout en étant moins cher et plus performantes.

Innoviz Technologies, a créé le même système mais en l’améliorant avec leur système 3D. Un dispositif qui sera prévu pour début 2019.

Sur un concept de système pour voiture autonome, on a trouvé deux variantes. Et elles nous viennent tout droit de chez Autotalks qui en mars dernier, a levé 30 millions de dollars.  La bonne idée est de faire communiquer les voitures entre elles. Son intérêt est d’être complémentaire à Mobileye sans pour autant être concurrent.

Il s’agirait de faire interagir les voitures entre elles afin que lorsqu’un automobiliste aperçoive un obstacle, la voiture communicante se trouvant à un kilomètre devant soit avertie et puisse changer de voie à temps. Le gouvernement israélien est intéressé par cette technologie et veut que toutes les voitures sur le marché israélien en soient équipées prochainement. Dans le viseur de Mobileye il y a également Nexar. On ne parle pas de dispositif ici mais d’application destinée aux conditions routières et aux dangers se trouvant sur les routes. On pourra ainsi, prévenir des risques routiers les autres automobilistes.

Mobileye et les autres, révolutionnent la voiture autonome

Les entreprises regorgent d’imagination pour développer de nouveaux concepts en matière d’avancée technologique. Et parfois les entreprises ne s’intéressent pas qu’aux automobilistes eux mêmes. En voici l’exemple parfait avec Otonomo, une plateforme cloud de partage de data générés par les véhicules vers les développeurs d’applications, les fournisseurs de service et les constructeurs automobiles.

Ben Volkow fondateur et PDG d’Otonomo explique « c’est utile pour les compagnies d’assurances par exemple afin de leur éviter de faire des économies sur les interventions ». Car l’intérêt pour l’entreprise est de faire partager des données émises par la voiture afin que les fournisseurs de services par exemple comme les assurances précédemment citées, puissent les visionner et estimer le besoin de tel ou tel dépannage. Les données seraient par exemple la pression des pneus, le niveau d’huile dans le réservoir, ou le niveau des batteries.

Otonomo a déjà tellement d’influence dans l’industrie automobile que neuf constructeurs ont déjà fait appliquer la plateforme Otonomo sur nombre de leurs véhicules.

Le best en matière de sécurité informatique embarquée

Certes Otonomo est très demandé par la qualité de ce qu’il propose mais à Coolamnews, on a trouvé, le best en matière de sécurité informatique embarquée dans les véhicules. Les technologies évoluant tellement vite, les entreprises doivent sans cesse trouver de nouveaux moyens de se munir de protection contre les attaques connectées.

Argus Cyber Security s’est projeté dans le temps. Avec les technologies qui ne cessent de s’accumuler dans nos autos et les récents événements qui se sont médiatisés comme les malwares WannaCry, les dégâts sont énormes dans le domaine de la cybersécurité. Argus Cyber Security, c’est un logiciel qui, une fois installé dans le système informatique de votre voiture, va empêcher tout hacking et ainsi sécuriser au maximum les éléments potentiellement peu protégés face aux attaques à distance, via un premier programme nommé « Argus Connectivity Protection ». Le second dispositif« Argus In-Vehicle Network Protection » protégera en intégralité, l’ensemble du système informatique de la voiture.

Israël, considéré depuis des années comme la nouvelle Sillicon Valley a de fortes chances de voir bon nombre de ces startups à l’imagination sans limite, devenir la référence mondiale des géants du secteur. Goldman Sachs estime que les revenus du marché de la cybersécurité en Israël atteindra 96 milliards de dollars d’ici 2025. Un excellent avenir en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *