Iran : Après la sécheresse et les sauterelles, les éléments s’acharnent

 

Après plusieurs années de sécheresse, après l’invasion des sauterelles dans le sud du pays, l’Iran fait face à une nouvelle catastrophe : les inondations.

Le sort s’acharne contre la république islamique d’Iran. Deux semaines après le début des tempêtes, des pluies incessantes et des inondations dans tout l’Iran ont laissé quelque 2 millions de personnes face à une crise humanitaire. Le déluge a inondé de vastes étendues du pays, depuis les montagnes au nord jusqu’au golfe Persique au sud.

Vingt-cinq des 31 provinces iraniennes ont été touchées. Selon les autorités, 76 personnes auraient été tuées à ce jour. Quelque 150 000 maisons auraient été partiellement ou totalement détruites. Des ponts à travers le pays et des kilomètres et des kilomètres de routes sont inutilisables. Selon les autorités, la facture estimée pour réparer les dommages s’élève à au moins 2,5 milliards de dollars.

Le secteur agricole du pays, qui représente environ 14 % du PIB de l’Iran, a été dévasté. Selon la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), il y a plus d’un millier de blessés sur les dix millions de personne touchées par ces inondations. Plus de 500 000 habitants ont du être déplacés. La situation humanitaire des centaines de milliers de naufragés et d’évacués préoccupe les services de secours. L’IFRC parle du plus grand désastre en Iran depuis plus de 15 ans. On estime à deux millions le nombre de personnes qui ont besoin d’aide humanitaire.

Voir également l’article : Sur les dix plaies d’Egypte, l’une s’abat actuellement sur l’Iran

Une pensée sur “Iran : Après la sécheresse et les sauterelles, les éléments s’acharnent

  • Avatar
    25 avril 2019 à 9 h 29 min
    Permalink

    Les plaies d’Egypte transférées en Iran???

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *