« Interdit aux Juifs mais pas aux chiens »: la justice belge classe l’affaire

La justice belge a abandonné les poursuites pénales contre un propriétaire de café turc qui avait installé une pancarte interdisant l’entrée aux juifs.

La justice belge est décidément très magnanime lorsqu’il s’agit de délits antisémites. Un  café de la ville de Saint-Nicolas avait affiché en 2014 une pancarte indiquant que les chiens étaient les bienvenus , « mais pas les Juifs . »

Le journal « La Dernière Heure » a rapporté ce weekend que le bureau du procureur de Liège a abandonné les accusations de discrimination déposées contre le propriétaire.

Joel Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, a déclaré au journal qu’il était « dégoûté et profondément déçu » par cette décision. Un porte-parole du bureau du procureur a confirmée l’abandon des poursuite mais n’a pas voulu en expliquer les raisons.

L’affaire avait provoqué des manifestations dans le monde et en Belgique, où un islamiste avait tué quatre personnes au musée juif de Bruxelles quelques semaines auparavant.

Juifs ou sionistes ?

Le texte de l’affiche placardée écrite en deux langues indiquait d’abord en turc : «Les chiens sont autorisés dans cet établissement, mais les Juifs ne le sont en aucune circonstance.» Dans le texte français le mot  «Juifs» était remplacé par «sionistes».

La vitrine, installée alors que Israël combattait le Hamas à Gaza, comprenait également un drapeau palestinien, un drapeau israélien barré d’un «X» rouge et un châle kaffiyeh ou palestinien.

Le maire de Saint-Nicolas, Jacques Heleven, a dépêché la police au café après de nombreuses plaintes. Il  déclarait dans la foulée qu’un tel antisémitisme eaitt «inacceptable».

Pour Joel Rubinfeld, le classement de l’affaire montre que « la lutte contre le racisme, y compris l’antisémitisme, reste en Belgique du domaine de la rhétorique ».

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

Une pensée sur “« Interdit aux Juifs mais pas aux chiens »: la justice belge classe l’affaire

  • Avatar
    10 juin 2019 à 21 h 14 min
    Permalink

    En fait ils s’identifient aux chiens , bravo !!! et pas étonnant , jajajajaja

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *