Une guide compare la souffrance d’Anne Franck à celle des Palestiniens

Une guide du Centre Anne Frank à Berlin s’est quelque peu éloigné de l’histoire de la Shoah et de la souffrance des Juifs  à celle des Palestiniens sous la soi-disant « occupation israélienne »…

La guide se nomme Nesreen Hajja. C’est une berlinoise d’origine palestinienne de 24 ans. Elle se confie dans la version anglaise en ligne de Al Arabiya. Hajjaj est l’un des 25 guides indépendants qui présente les visiteurs à l’exposition Anne Frank au Zentrum à Berlin.

Pour Hajjaj: « Beaucoup de choses qui sont arrivées aux Juifs pendant la période nazie arrivent aujourd’hui aux Palestiniens. Les Juifs ont été chassés de leurs maisons et n’ont pas appris de cela. Aujourd’hui, les terres et les maisons palestiniennes sont conquises » a-t-elle déclaré à la publication en ligne.

Comme pour se dédouaner, elle précise qu’elle avait été qualifiée «d’infidèle et d’hypocrite» sur les réseaux sociaux pour avoir travaillé au centre Anne Franck. Sa réponse aux critiques: « Nous devons être ouverts aux différentes personnes, surtout si vous habitez dans leur société ».

Patrick Siegele, directeur de l’Anne Frank Zentrum, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que la comparaison de Hajjaj, telle qu’elle se trouvait dans l’article de Al Arabiya, était « incorrecte et douloureuse. Elle ne reflète pas la position officielle de l’Anne Frank Zentrum. De plus, Anne Frank Zentrum se distingue de cette position.  »

Il a déclaré que son équipe discuterait du problème avec Hajjaj et d’autres personnes qui ont guidé des visiteurs à travers l’exposition au centre de Berlin. Une exposition qui traite de l’histoire d’Anne Frank et de la Shoah mais pas seulement. L’antisémitisme actuel et d’autres formes de discrimination, sont également expliqués.

Trump et le IIIe Reich

Elke Gryglewski dirige le département « Education » à la Maison de la Conférence de Wannsee à Berlin. Elle a également évoqué la question avec des guides. Le mémorial est situé dans la villa où les nazis en chef ont coordonné des plans pour exterminer les juifs européens en 1942.

Au début, un guide a comparé les États-Unis sous le président Donald Trump au Troisième Reich. Ensuite, un autre a comparé certains règlements de protection sociale en Allemagne aujourd’hui à la discrimination nazie contre les Juifs. Face à ces comparaison vaseuses,  Gryglewski a réuni son personnel. « Je ne veux pas de comparaisons dans l’exposition, que ce soit avec la Palestine, qui est très controversé, mais aussi en général. Les comparaisons ne sont pas utiles. En définitive les gens n’apprennent pas ».

Source: JTA

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *