Les Etats-Unis et le Kotel, nouveaux affrontements, visite du vice-président américain

Nouvelle déclaration américaine sur le Kotel

10 jours après la reconnaissance par le président américain de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, une nouvelle déclaration a de nouveau crispé les Palestiniens. Un haut responsable de la Maison Blanche a déclaré : « Nous ne pouvons pas imaginer qu’Israël signe un accord de paix qui n’inclut pas le Mur occidental. Nous n’envisageons pas un scénario dans lequel le mur des Lamentations ne ferait pas partie d’Israël.».

Une petite phrase qui fait bondir Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas. Selon lui, « aucune modification de la frontière dans l’est de Jérusalem ne sera tolérée par les Palestiniens. Toujours selon Roudeina, cette « déclaration démontre une fois de plus que l’administration américaine s’est exclue du processus de paix ».

Journée de la colère : 3 fauteurs de trouble palestiniens tués

C’est au cours de manifestations globalement moins importantes que la semaine passée que trois émeutiers palestiniens ont été tués. Deux d’entre eux l’ont été à la frontière avec la bande de Gaza et un troisième à Anata près de Jérusalem. L’armée israélienne a ouvert le feu après avoir tenté en vain durant plusieurs heures, de disperser les manifestants à l’aide de bombes lacrymogènes.

Le terroriste a succombé à ses blessures

Le terroriste déguisé en journaliste et qui avait poignardé vendredi un homme de la police des frontières près de Ramallah a succombé à ses blessures alors qu’il avait été transporté dans un hôpital israélien. La ceinture explosive qui avait été découverte sur lui était en fait une ceinture fictive. Les policiers qui avaient neutralisé le terroriste avaient tiré une balle supplémentaire lorsqu’ils avaient aperçu la ceinture sur le ventre de l’assaillant.

Visite du Vice-président américain en Israël

Le vice-président américain Mike Pence est attendu mercredi en Israël. Il devrait à cette occasion lever en partie le voile sur le nouveau plan de paix concocté par l’administration américaine. Mais face au refus palestinien de le rencontrer, Pence, qui doit visiter l’Egypte et Israël, a annulé la partie palestinienne de sa tournée.

Mahmoud Abbas a catégoriquement refusé de le recevoir et a même appelé à des manifestations contre sa visite, en signe de protestation contre la décision américaine de reconnaitre Jérusalem comme étant la capitale d’Israël.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Les Etats-Unis et le Kotel, nouveaux affrontements, visite du vice-président américain

  • 16 décembre 2017 à 9:00
    Permalink

    Les Americains ont enerves les terrorists mais d abord c est une declaration pour idiot, a la place du mur des lamentation ils auraient du parler du mont du temple

    Répondre
  • 17 décembre 2017 à 3:04
    Permalink

    Et une grande partie du MONT DU TEMPLE appelée  » esplanade des mosquées doit être sécurisée , interdite aux musulmans qui agressent les juifs en lançant des projectiles sur eux quand ils prient au KOTEL !!!
    CONCLUSION : JERUSALEM Capitale d’ISRAEL et le MONT du TEMPLE partagé : la partie Dôme et mosquée sera propriété privée des musulmans et la partie Sud , côté KOTEL , aux juifs !!!

    Répondre
  • 17 décembre 2017 à 8:59
    Permalink

    Que D.ieu fasse que ces excités continuent à bondir de fureur et à refuser tout compromis, comme le fit Arafat face au traître Olmert qui lui offrait 98% de la Judée-Samarie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *