En plein concert, la réaction courageuse de Radiohead aux provocations de BDS

Des dizaines d’activistes de BDS ont brandi hier des drapeaux palestiniens au cours du concert de Radiohead à Glasgow en Ecosse. Thom Yorke, le leader du groupe n’a pas été en reste. Sans vraiment interrompre sa prestation et encouragé par ses milliers de fans, on l’a entendu traiter les perturbateurs au moins à trois reprises « d’enc… » (Vidéo ci-dessous)

Puis pressé de retourner à son ordre du jour, il entame une nouvelle chanson. Il n’oublie pas pour autant les intrus et leur décoche un magistral doigt d’honneur. Depuis l’annonce de leur concert en Israël, le groupe Radiohead fait l’objet de multiples pressions. Le 19 juillet, le groupe de Rock clôturera sa tournée par un concert en Israël.

Le leader du groupe n’a pas hésité à réagir : « Tout cela encourage la discorde. Vous ne rassemblez pas les gens. Vous n’encouragez pas le dialogue ou la compréhension mutuelle », a-t-il déclaré au magazine américain Rolling Stone.

Il a ajouté qu’il était « profondément affligeant » qu’un groupe d’artistes internationaux « choisissent de nous jeter de la merde en public plutôt que de nous parler directement. »

La réaction de Thom Yorke

« je vais être honnête avec vous, cela a été extrêmement énervant. Il y a énormément de gens qui ne sont pas d’accords avec le mouvement BDS, dont nous. Je ne suis pas d’accord du tout avec un bannissement culturel, comme J.K. Rowling, comme Noam Chomsky, comme une longue liste d’autres. Il est réellement irritant que des artistes que je respecte pensent que nous ne sommes pas capables de prendre une décision morale de nous-mêmes, après toutes ces années. Ils nous parlent avec condescendance, et je trouve qu’il est stupéfiant qu’ils pensent avoir le droit de faire ça. C’est extraordinaire », a-t-il ajouté.

Il a indiqué avoir été particulièrement perturbé d’avoir reçu des leçons de personnes qu’il admire, comme le réalisateur britannique Ken Loach, « à qui je ne me permettrais même pas en rêve de dire où il doit travailler, ou quoi faire, ou quoi penser. Le genre de dialogue qu’ils veulent engager est un dialogue en noir et blanc. J’ai un problème avec ça, a dit Yorke.

Je trouve cela condescendant

Il est profondément irrespectueux de penser que nous sommes mal informés ou que nous ne pouvons pas prendre de décisions nous-mêmes. J’ai trouvé que c’était extrêmement condescendant. C’est offensant, et je ne peux simplement pas comprendre en quoi aller jouer un concert de rock ou donner une conférence dans une université [les concerne]. » Il a ajouté : « ce truc avec l’université, c’est vraiment ce qui est le plus stupide pour moi. Vous ne pouvez pas aller parler à d’autres personnes qui veulent apprendre des choses dans un autre pays ? Vraiment ? Le seul endroit où vous devez être libre d’exprimer tout ce que vous pouvez exprimer. Vous voulez dire à ces personnes que vous ne pouvez pas faire ça ? Et vous pensez que cela va aider ? »

Yorke a souligné que le guitariste de Radiohead, Jonny Greenwood, avait été particulièrement touché par la haine qui entoure le groupe au sujet du concert à Tel Aviv. « Il a des fans palestiniens et israéliens, et une épouse qui est judéo-arabe, a dit Yorke. Toutes ces personnes qui sont là, à nous lancer des trucs, à agiter des drapeaux, à dire ‘vous n’y connaissez rien !’ Imaginez à quel point c’est offensant pour Jonny. Et imaginez à quel point cela a été énervant de voir ça. Simplement de supposer que nous ne savons rien de cela. Se contenter de jeter le mot ‘apartheid’ et de penser que cela suffit. C’est super bizarre. C’est un tel gaspillage d’énergie. De l’énergie qui pourrait être utilisée de manière bien plus positive. »

En terminant par un message pour Roger Waters, ancien du groupe britannique Pink Floyd et fervent militant de BDS, il a dit, « merci Roger. Je veux dire, nous sommes amis pour la vie, mais là vraiment, tu te fous de moi ? »

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “En plein concert, la réaction courageuse de Radiohead aux provocations de BDS

  • 9 juillet 2017 à 9:25
    Permalink

    Quel prix paient ces BDS qui perturbent la vie d’autres gens qui ont fait librement d’autres choix? Si le BDS ne risque rien, pourquoi s’arrêteraient-ils ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *