Edito du Point: Franz-Olivier Giesbert prône la vérité sur Israël

Franz-Olivier Giesbert,  journaliste, éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et écrivain signe dans l’hebdomadaire Le point, un éditorial (daté du 3 mai) dans lequel, il rétabli certaines vérités. Parmi les sujets choisis : Israël et la présence juive. 

Il avait commencé à le dire chez Ardisson, il l’avait répété chez Bourdin. Franz-Olivier Giesbert persiste et signe dans son éditorial du Point. « Israël est, et a toujours été une terre juive ». Coolamnews reproduit ci-dessous, le passage consacré…

Extrait de l’éditorial de Franz-Olivier Giesbert paru dans le point du 3 mai

Comme le disait ce vieux farceur de Mark Twain, « un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures ». C’est sans doute pourquoi le mensonge a si souvent l’avantage, qui conduit à raconter l’ Histoire à l’envers. L’un des plus inouïs concerne Israël, qui «  occuperait «  une terre qui, de tout temps, aurait été arabe. Une terre que les juifs auraient volée alors qu’au contraire, ils l’ont habitée majoritairement pendant au moins trois millénaires.

Dans l’Antiquité, la terre juive fut sans cesse envahie, piétinée, martyrisée par les Babyloniens, les Arabes, les croisés, les Ottomans…Pendant les dix derniers siècles, alors qu’elle était devenue quasi désertique, sa population était composée en majorité de juifs avec des chrétiens, assyriens ou arméniens. En quoi est-ce un pays arabe dont la capitale serait Jérusalem, comme le laissent entendre tant de confrères ? Falsification !

L’Histoire est devenue une perte de temps dans notre monde pressé. Observons comme elle est de plus en plus remplacée par un récit magique, totalitaire, qui n’a plus aucun rapport avec la réalité. Arabe, la Palestine ? Le nom de Palestine est un dérivé de Philistin, qui, en hébreu, signifie «  envahisseur ». Il a été donné au pays des juifs par l’empereur Hadrien, qui entendait ainsi les punir de s’être révoltés contre lui. Il a été maintenu jusqu’à la partition de 1948, tamponnée par l’ ONU. Les juifs ayant alors abandonné ce nom pour reprendre celui, originel, d’Israël, il fut récupéré dans les années 1950 par les Arabes, qui ont réussi une sorte de hold-up sémantique en faisant croire qu’ils étaient à eux seuls la Palestine..

Franz-Olivier Giesbert

3 pensées sur “Edito du Point: Franz-Olivier Giesbert prône la vérité sur Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *