Comment des inscriptions antisémites provoquent un heureux dénouement

La semaine dernière dans la ville de Phénix aux Etats-Unis, la famille Simones se réveille sonnée. La boîte aux lettres familiale  Simones a été bombée de graffitis antisémites. Mais au lieu de se sentir menacé, Ari et Shoshana Simones décide de relever la tête.

Lorsque le couple Simones a aperçu les inscriptions antisémites sur leur boite aux lettres, ils ont subi un choc. L’effondrement n’a été que de courte durée. “Plutôt que de repeindre et de passer à autre chose, nous avions fort envie de transformer cette triste histoire en quelque chose de plus heureux. Nous en avons parlé autour de nous. Des amis ont publié l’histoire sur les réseaux sociaux et un miracle s’est produit », a déclaré Shoshana Simones.

Des dizaines de voisins, des amis et des membres de la famille se sont manifestés pour chasser le noir par la lumière. Tous ensembles, ils ont dessinés des mots d’amour sur cette manifestation de haine. La presse locale s’en est mêlée et peu à peu, c’est par centaine que les gens sont venus témoigner leur solidarité au couple Simones. Les graffitis ont été recouverts par de magnifiques témoignages.

Inscriptions d'amour
Inscriptions d’amour

« Ces crétins nous ont rendu service »

« Ma formule se veut volontairement choquante » explique Ari, le père de famille. « Je crois que ces crétins antisémites nous ont rendu service. Grâce à eux, nous avons découvert des voisins dont nous ne soupçonnions même pas l’existence. Des gens formidables avec qui nous garderons désormais le contact. Nous avons eu la visite de tant de gens biens qui habitent tout autour de chez nous. Certains ont fait des dizaines de kilomètres simplement pour nous témoigner respect et affection ».

Shoshana n’est pas en reste. « Je ne dirai pas merci à l’auteur des tags antisémites mais ce qui s’est passé ici est à l’image de l’histoire juive. Nous pouvons sombrer dans le désespoir face à la petitesse de certains. Mais à chaque fois, quelque chose de plus grand peut intervenir. Et si nous ne cédons pas au découragement, voilà ce qui peut se passer ! »

 

Nathalie Sivan

Nathalie Sivan

Chroniqueuse invétérée de Coolamnews, Nathalie est une passionnée de la société israélienne, de ses particularismes, ses richesses humaines mais aussi de ses incohérences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *