Le ton change : Trump aux côtés d’Israël après la fermeture du Mont du Temple

Alors que les pays arabes ont fermement condamné la décision israélienne d’interdire l’accès au Mont du Temple après l’attentat de vendredi, l’administration Trump s’est rangée aux côtés du gouvernement israélien.

Donald Trump aura tenu son engagement contracté avec Israël. Le communiqué publié par la Maison Blanche après l’attentat de vendredi à Jérusalem ne laisse pas de place au doute. Les Américains non seulement comprennent, mais soutiennent la décision  de fermer la mosquée Al Aqsa. D’autant que Binyamin Netanyahou avait annoncé que le statu quo serait maintenu sur les lieux.

Selon l’annonce faite à Washington, « Hier la ville sainte, cité de la paix, s’est transformée en scène de terreur. Le peuple américain a le cœur brisé. Les terroristes ont tiré brutalement en direction de deux policiers israéliens. Nous prions pour les victimes et sommes solidaires des familles. Les Etats Unis condamnent fermement l’attaque terroriste. La tolérance-zéro doit être appliquée contre le terrorisme. Tout doit être mis en œuvre pour le vaincre et le détruire », poursuit le communiqué.

En ce qui concerne la fermeture du Mont du Temple, la déclaration relève que « les attaques terroristes ont contraint le gouvernement israélien à fermer temporairement le site pour les besoins de l’enquête. Les Etats-Unis prennent note de l’engagement de ne pas modifier le statu quo sur ce site et s’en félicitent. Nous exhortons les dirigeants à trouver les moyens de poursuivre le processus de dialogue ».

Un rappel à l’ordre

Le communiqué de la Maison Blanche sonne comme un rappel à l’ordre. De nombreux responsables arabes en Jordanie et au sein de l’autorité islamique du Waqf, qui gère les mosquées sur le Mont du Temple, avaient soufflé sur les braises. Tous avaient condamné la décision israélienne de fermeture du site et s’étaient gardés de mentionner l’attentat et l’assassinat des deux policiers israéliens.  Seul, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas condamnait la fusillade.

A l’inverse, le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri saluait l’attentat. « L’opération de Jérusalem est une réponse naturelle au terrorisme israélien et à la profanation de la mosquée Al-Aqsa. Elle confirme que l’intifada continue et que le peuple est uni dans la résistance », écrivait-il.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Le ton change : Trump aux côtés d’Israël après la fermeture du Mont du Temple

  • 24 juillet 2017 à 7:16
    Permalink

    Pourquoi avoir délaissé votre ancienne version, jour après jour et heure après heure ?
    C’était beaucoup plus intéressant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *