Ces japonais Makuyas qui vénèrent Israël…et chantent en hébreu

Les Makuyas prônent un retour aux sources orientales et hébraïques du christianisme et un respect de ces racines anciennes de la foi. Dans la vidéo ci-dessous, des milliers d’entre eux entonnent en hébreu la célèbre chanson « Ishbati ethem, bnot Yeroushalim ».

Les Makuyas ont pour symbole la menorah, le chandelier à 7 branches. C’est l’un des symboles du judaïsme. Ils prennent aussi assez souvent des noms hébreux pour compléter leurs noms japonais. Le fondateur de la secte, Teshima, choisit ainsi de devenir Abraham Ikurō Teshima.

Les membres de Makuya affirment que le peuple japonais serait descendant d’une des 12 tribus d’Israël. Selon leur théorie ceci se serait passée après la fin de l’esclavage des Hébreux à Babylone. L’une des tribus serait partie vers le Japon où ils seraient plus tard devenus la tribu Hada (ou Hata) dont ils font remonter le terme, étymologiquement, à Yehouda (Juda).

Identification au sionisme

Profondément sioniste, Les Makuyas sponsorisent de nombreux kibboutzim en Israël. Ils organisent de nombreux pèlerinages à Jérusalem. Il faut aussi signaler que des membres de Makuyas se sont portés volontaires pour aider Israël lors de la guerre des 6 jours en 1967, et qu’en 1973 c’est également des étudiants de Teshima qui ont organisé la première manifestation pro Israël au Japon. Abraham Teshima et plusieurs membres de Makuya se sont retrouvés en 1973, pour célébrer les 25 ans de l’Etat d’Israel, sur la tombe du fondateur du sionisme : Theodore Herzl.

En 1973 le fondateur de la secte, Teshima, tomba malade et mourut mais la secte lui survécut et se répandit après lui au Japon, en Corée, à Taiwan, et en Californie. Elle compterait selon eux aujourd’hui 60 000 adhérents.

Simon Wiesenthal s’y été intéressé

C’est le fameux chasseur de nazis, Simon Wiesenthal, qui a poussé le plus loin cette recherche de similitudes entre Juifs et Japonais dans son ouvrage « La voile de l’espoir »  avec une comparaison très poussée des pratiques juives et shintoïstes. Longtemps, le prince Misaka, frère de l’ancien empereur, a participé aux sedarim de Pessah à Tokyo.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *