La question de Jérusalem s’invite sur le terrain de foot du Celtic Glasgow

Malgré les amendes imposées au club écossais l’année dernière par l’UEFA pour avoir brandi le drapeau palestinien en plein match et hurler des slogans antisémites, les fans du Celtic Glasgow sont de retour.

Lors d’un match ce dimanche au stade Easter Road d’Édimbourg, les supporters du Celtic ont une fois de plus mélangé sport et politique. Leur cible est toujours la même la même : Israël

Sur une banderole déployée dans le stade on pouvait lire : Jérusalem est la Palestine. Et sur une autre : F *** Trump.

L’année dernière, l’affichage du drapeau palestinien par les supporters lors d’un match de l’UEFA contre l’équipe de l’Hapoel Beersheva a valu au club une amende de £ 82,000.

Deux Israéliens sur le terrain

A noter qu’au moment des faits, deux Israéliens étaient sur le terrain :  le milieu défensif du Celtic Glasgow Nir Bitton et le gardien de but de l’équipe d’Hibernian Ofir Marciano.

Les Celtics défendent les valeurs de la classe populaire de Glasgow, qui partage avec le club ses origines irlandaises et son catholicisme. Chassés de leur île dans les années 1840 par la grande famine, nombre d’Irlandais ont trouvé refuge en Écosse, important avec eux leur appartenance religieuse. Le Celtic est donc le club historique de cette communauté qui n’a jamais caché son parti prit en faveur des Palestiniens.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *