Ce qu’un chauffeur de bus est capable de faire pour un soldat de Tsahal

 

Juste avant les dernières fêtes de Pessah, Ilanit Atias a raconté l’histoire survenue à son fils.

Un « ange » chauffeur. Nous revenions de vacances en famille. Nous sommes arrivés à destination sauf mon fils Aharoni qui est militaire. Il a poursuivi sa route vers sa base. Épuisé par la fatigue, en arrivant à son arrêt, il est descendu de l’autocar en oubliant son sac.

Confus et surtout inquiet pour ses affaires militaires qui se trouvaient dans le sac, il m’appelle au téléphone. Il  m’informe qu’il doit reprendre la route pour rattraper l’autocar qui fait route vers la station centrale de Tel-Aviv.

Arrivé sur place, il remue ciel et terre pour retrouver son autobus. Mais les employés de la station centrale se renvoient la balle et personne ne parvient à lui indiquer l’emplacement du véhicule. Après un long moment de recherches infructueuses, le jeune soldat abandonne et de rage se met à pleurer dans un coin de la station. La nuit est tombée, il est tard et la gare centrale commence à se vider.

J’étais au téléphone avec mon fils et je pleurais avec lui. Sans son sac contenant toutes ses affaires militaires, il se ferait sévèrement punir par ses supérieurs. Soudain un homme intervient dans le combiné. Il a arraché le téléphone des mains de mon fils et s’adresse à moi. Il me demande de lui expliquer la situation.

Une heure à fouiller chaque autobus

Une fois informé, il me demande de cesser de pleurer et prend la situation en main. Ce chauffeur travaille à la station centrale et commence à ouvrir un bus, puis un autre. Il avait pourtant fini son service. Mais il a passé une heure à fouiller chaque autobus pour retrouver le sac. Ce qu’il fit !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Il n’y avait plus personne dans la gare centrale…et donc plus de bus pour ramener mon Aharoni vers sa destination. Notre « ange » chauffeur a commandé un taxi puis a négocié le tarif. Enfin, il a réglé la note en poussant mon fils à l’intérieur du véhicule. Un moment de pur amour gratuit !

Aharoni a retrouvé la photo de cet homme sur les réseaux sociaux. Il avait relevé son nom sur son uniforme. Je voulais le remercier. Que D-ieu vous bénisse.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *