Zoabi pourrait ne pas être accusée d’incitation à la violence

La députée du Balad était sous enquête de la police pour l’incident dans lequel elle aurait insulté deux policiers et a incité à la violence à leur encontre. La Cour suprême, suite à la demande des partis de droite, avait disqualifié Zoabi.

Aujourd’hui, Hanin Zoabi pourrait ne pas être accusée d’incitation à la violence si un accord conclu entre son équipe juridique et le Bureau du Procureur de la République est approuvé par le tribunal, a déclaré son avocat. Qu’en est-il de son soutien ouvert au terrorisme et au Hamas, l’accord n’en parle pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *