Ziv Mizrahi n’est pas le seul membre de sa famille à succomber au terrorisme palestinien

Ziv Mizrahi, qui a été assassiné lundi dans un attentat sur la route de Jérusalem, n’est pas le premier membre de sa famille à être victime du terrorisme arabe palestinien. Il y a douze ans, son cousin Alon Mizrahi a été assassiné quand un terroriste arabe s’est fait exploser dans un attentat au Café Hillel à Jérusalem.

Ironiquement, Ziv a vécu dans une rue du nom de son cousin assassiné.

Ziv, qui a vécu à Givat Zeev, était à l’armée depuis neuf mois quand il a été tué par un assaillant arabe à la station d’essence Dor Alon sur la route 443. Dans une déclaration, le Conseil régional de Givat Zeev dit que la ville était en deuil de la mort de son fils. Les funérailles de Ziv Mizrahi auront lieu mardi à 13 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *