Yossi Dagan: « Nous payons de nos vies la qualité de vie de nos ennemis »

« Coup de gueule » bien justifié de Yossi Dagan, président du conseil régional de Samarie, après l’attentat de Dolev vendredi matin qui a coûté la vie d’une jeune fille de 17 ans: « Il y a à peine deux semaines, après l’attentat qui a coûté la vie à Dvir Soreq hy »d nous avions appelé à la réinstallation des barrages routiers. Aujourd’hui, nouvel attentat et une nouvelle fois, les terroristes réussissent à s’enfuir. En 2015, nous étions exactement au même endroit après l’assassinat de Dany Gonen hy »d qui a donné son nom à cette source. S’il y avait eu des barrages militaires, la dissuasion aurait été beaucoup plus forte et aucun maudit terroriste ne se serait déplacé avec un engin piégé dans sa voiture. Une fois de plus, nous payons de nos vies la qualité de vie de nos ennemis »Lire la suite sur lphinfo.com